25 mai 2021

De nouvelles données pour un meilleur traitement de la myopathie de Duchenne

Le premier volet d’une étude clinique cruciale testant un nouveau médicament stéroïdien appelé vamorolone visant à traiter la myopathie de Duchenne (MD) s’est achevé. Les données font état d’une amélioration de la fonction motrice et d’une diminution des effets secondaires par rapport aux autres stéroïdes.
La MD est un trouble génétique qui affaiblit et endommage progressivement les muscles du corps. Touchant quasi systématiquement des garçons, la MD se manifeste généralement à travers une perte musculaire vers l’âge de quatre ans, puis progresse rapidement. À l’âge de 12 ans, la plupart des enfants atteints de MD ne parviennent plus à marcher. Dans la mesure où la maladie attaque également les muscles cardiaques et des poumons, les patients souffrent également de complications cardiaques et respiratoires, provoquant la mort de la plupart d’entre eux à l’âge de 30 ans.

Bien qu’il n’existe aucun remède connu pour la MD, les traitements tels que les corticoïdes permettent de ralentir la dégénérescence musculaire et de freiner la progression de la maladie. Toutefois, ils provoquent un large éventail d’effets secondaires qui dégradent la qualité de vie des patients.
Une étude clinique conduite avec le soutien du projet VISION-DMD, financé par l’UE, teste actuellement l’efficacité, la sécurité et la tolérabilité d’un médicament stéroïdien innovant appelé vamorolone, en tant qu’alternative aux corticoïdes actuels. La première moitié de l’étude a mis en évidence que le vamorolone, découvert par la société américaine ReveraGen Biopharma, Inc., partenaire du projet, permet d’améliorer la fonction motrice et présente un nombre significativement réduit d’effets secondaires associés aux corticoïdes, par rapport aux autres composés stéroïdiens. «L’utilisation de glucocorticoïdes, malgré leurs avantages éprouvés pour le traitement de la MD, s’avère sévèrement limitée en raison des effets secondaires qu’ils provoquent et de leur faible tolérabilité. Nous espérons que le vamorolone présentera les mêmes avantages, en évitant les nombreux problèmes de tolérabilité qui limitent l’utilisation de ce type de traitement conventionnel», a déclaré Eric Hoffman, directeur général de ReveraGen Biopharma, dans un communiqué de presse publié sur le site web du projet VISION-DMD.

La suite sur Cordis

Abonnez-vous :

Combien font 5 moins 2 (en chiffre)

Buzz buzzzzz !

25%

C'est la part des partenariats de recherche dans le domaine du cancer
logo_ENSTBB_jpg_140.jpg

ENSTBB : Ecole Nationale Supérieure de Technologies des Biomolécules de Bordeaux
LVMH_logo_230.jpg

Centre de Recherche International commun à l’ensemble des Marques de Parfums & Cosmétiques du groupe LVMH, Moët Hennessy – Louis Vuitton
logo-giboo-183x96.png
Infographie et Webdesign

Giboo a conçu et élaboré notre site internet

Bioproduction vol.10 / Continuum for Biologics

continuum for biologics 220x250

Bioproduction vol10 / Continuum for Biologics
Tous les acteurs de la Bioproduction sont attendus qu'ils soient à la R&D, producteur de solutions, fournisseurs de matériels et solutions innovants, industriels, CMO, CDMO, CRO, investisseurs, qualité/sécurité, réglementaires... etc...
Nous ferons la part belle aux acteurs phares du domaine, opérationnels et innovants.

En savoir plus...

B4B-Connection made in Buzz4bio : le film !

champagne B4B Connection buzz4bio 270
Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur nos B4B-Connections et ce que nous entendons par "slow" business dating made in Buzz4bio.

En savoir plus...

Les B4B-Connections made in Buzz4bio ont 11 ans !

B4B-Connection-logo-270
11 ans de Conventions d'Affaires made in Buzz4bio !

En savoir plus...

Contactez-nous

0.561.987.220