20 avr 2020

Au diable le COVID-19 ! De nos comportements préhistoriques à nos habitudes contemporaines, les raisons qui nous poussent à enfreindre les règles de distanciation physique

Pour quelles raisons les gens continuent-ils d’ignorer les directives de distanciation physique pendant la pandémie de COVID-19, malgré les avertissements des experts nous expliquant que ces comportements représentent un danger pour la santé des autres ?
Les êtres humains sont souvent décrits comme des animaux sociaux. Vouloir se sentir physiquement proche d’autres personnes fait partie de la nature humaine. Depuis l’aube du genre humain, l’union a fait la force à travers une sorte de réseau social.

L’être humain a de tout temps été une créature sociale, et cela depuis l’âge de pierre. Plusieurs études ont montré que les chasseurs-cueilleurs vivaient en groupes parce qu’il était plus efficace de trouver collectivement la nourriture en quantité suffisante pour survivre. En agissant ensemble, ils étaient également plus capables de maintenir à distance les menaces animales ou humaines.

D’autres études ont révélé qu’au cours de notre cycle d’évolution, nous avons formé des sociétés extrêmement sophistiquées. Il y avait deux buts à cela: survivre et améliorer nos vies. Nous avons toujours compté les uns sur les autres pour survivre. Toutefois aujourd’hui, contrairement à la Préhistoire, nous nous appuyons sur d’autres personnes, dans le monde entier, pour remplir différentes fonctions essentielles à notre conservation. «Notre société est telle que la répartition du travail et le monde dans son ensemble sont si complexes que même les plus intelligents d’entre nous ne peuvent pas les comprendre. Chacun de nous n’a connaissance que d’une infime partie du monde, et le reste est tenu pour socialement acquis», confie à «CNN» Michael Muthukrishna, professeur assistant en psychologie économique à la la London School of Economics and Political Science. «C’est ce que nous appelons l’illusion de la profondeur explicative: nous pensons comprendre la manière dont fonctionne le monde, mais en réalité, nous avons une compréhension très limitée de la plupart des choses. Nous préférons nous fier aux personnes qui agissent.»
...

La suite sur Cordis

Abonnez-vous :

Combien font 5 moins 2 (en chiffre)

Buzz buzzzzz !

25%

C'est la part des partenariats de recherche dans le domaine du cancer
logo_ENSTBB_jpg_140.jpg

ENSTBB : Ecole Nationale Supérieure de Technologies des Biomolécules de Bordeaux
LVMH_logo_230.jpg

Centre de Recherche International commun à l’ensemble des Marques de Parfums & Cosmétiques du groupe LVMH, Moët Hennessy – Louis Vuitton
logo-giboo-183x96.png
Infographie et Webdesign

Giboo a conçu et élaboré notre site internet

Stemcell Technologies et la recherche scientifique

ON998CS 270x350

STEMCELL Technologies communique sur ses produits et services.

En savoir plus...

Culture Cellulaire vol.2

cell culture vol2 270

Pour la seconde édition, nous traiterons encore à la fois de la culture cellulaire pour la R&D mais aussi pour la Bioproduction.
Tous les acteurs y sont attendus qu'ils soient à la R&D de médicaments, producteurs de solutions, fournisseurs de matériels et solutions innovants, industriels, CMO, CDMO, CRO etc...

En savoir plus...

Bioproduction vol.9 Industrialisation et Usine 4.0

IMG 1494
Retour en images des différents tempos de l'événement à l'Ecole Usine EASE de Strasbourg !

En savoir plus...

Contactez-nous

0.561.987.220