Lettre Buz4bio 233 septembre 2018

B4B-Connections

Bioproduction vol.8 Proteins & Antibodies
06 - 07 février 2019, Toulouse

Eh hop je m'inscris !

bioprod8 a4 220

NO OMIC's, NO Future in Personalized Medicine
15 - 16 octobre 2018, Toulouse

Eh hop je m'inscris !

2018 10 omics 220

Suivez Buzz4bio sur Twitter. Créez votre compte !

Derniers Twitts :

- WuXi NextCODE (Chine) Sequencing, Bioinformatics inscrite à NO OMIC's NO Future in Personalized Medicine 15-16 octobre 2018 Toulouse

- Genopole fête ses 20 ans : quel futur pour l'innovation dans les sciences du vivant ? Le grand colloque Genopole "vivre l'innovation aujourd'hui et demain" 13 novembre 2018, Beffroi de Montrouge

- Pall Biotech sponsor Platine de Bioproduction vol8 Proteins & Antibodies B4B-Connection ! Welcome !

- Labtoo, labtoo la place de marché européenne pour la R&D. Une communication startup summer

- Groupe Avantor VWR, sponsor Platine de Bioproduction Vol8 Proteins & Antibodies B4B-Connection !

- Bientôt des robots «comestibles» sur ordonnance ?- Start-up de moins de deux ans, intégrez le dispositif Booster de Genopole !

- La toulousaine GTP Technology, Process development for recombinant proteins and antibodies, sponsor Platine de Bioproduction vol8 Proteins & Antibodies B4B-Connection

- Cerveau : un nouveau type de neurone découvert chez l'Homme

- "Si on observe le climat sur des millions d'années, ce qui fait changer le climat c'est le Soleil. Sur des dizaines de milliers d'années, c'est la tectonique. Sur 100.000 ans, c'est l'orbitale. Sur 200 ans, c'est l'homme". Gilles Ramstein, climatologue

- Des chercheurs du MIT conçoivent un robot microscopique. Ce robot microscopique fait la taille d’une cellule et pourrait être injecté dans le corps humain ou dans des infrastructures pétrolières afin de détecter des problèmes.

- "Système d'expression transitoire : amélioration de la productivité en protéines et accompagnement dans le développement de procédés", une conférence Polyplus Transfection à Bioproduction vol8 !

- Google virtualise les travaux pratiques en laboratoire pour améliorer l'apprentissage en ligne

- Ecrire à la main ça ne sert pas juste à communiquer, mais aussi à faire travailler certaines zones du cerveau qui risquent l’atrophie, avec des conséquences non négligeables.

- Nouveaux modèles d’innovation : moins d’incubateurs, plus de « studios de création »

- Perkin Elmer (USA), sponsor Platine de Bioproduction vol8 Proteins & Antibodies Welcome !

- Crispr, des "ciseaux génétiques" en pleine mutation

- Lire nous détendrait et maintiendrait notre #cerveau en bonne santé !

- Dans une société où les nouveaux héros sont de jeunes créateurs de startups capables de lever des millions d'euros avant de passer leur permis de conduire, où Airbnb 10 ans, la lenteur est une valeur qui revient à la mode. Si la solution était de ralentir ?

- 23andMe, qui proposait des tests ADN grand public pour connaître ses origines, a renvendu toutes ses données à GSK, un géant de l'industrie pharmaceutique

Ligne directe

Frédérique lentiez, Rédactrice en chef Buzz4io
Frédérique Lentiez
06 22 65 60 01

Murielle Rata, Direction commerciale Buzz4io
Murielle Rata
06 62 45 95 32

 

OMICSs bandeau 500

Aller on va dire que c'est la rentrée et qu'il faut en profiter pour prendre de bonnes résolutions pour garder le capital "bonne humeur" de l'été, enfin tenter de le prolonger autant que faire se peut...et rester en forme.

En finir avec le pseudo bonheur au travail ou la comédie inhumaine

Il est de bon ton de toujours faire croire que le travail rend heureux ou que l'entreprise fait tout son possible pour le bien-être de ses employés, quand on sait que bien souvent, on préfèrerait être ailleurs dans le pire des cas, ou que l'entreprise requinque ses salariés pour les rendre surtout plus productifs. Ne nous voilons pas la face, l'équation apprise à l'école sur le but de l'entreprise "produire, vendre un produit, procurer un emploi" a quelque peu changé. Enfin les termes restent un peu les mêmes mais les relations entre les trois termes se sont quelque peu tendues, un peu comme si on avait un peu trop serré les boulons...;-)
A l'heure où l'on fait les comptes de la "casse" humaine et des effets sur la santé et donc sur les comptes de l'assurance maladie, le gouvernement demande aux partenaires sociaux d'étudier comment améliorer la qualité de vie au travail. Vaste programme !
Comme si on ne savait pas pourquoi tout cela arrive !
Un essai décapant vient de paraitre "la comédie (in)humaine" qui, sans ambages, accuse de manière caustique le Management.
Comme si on ne savait pas pourquoi tout cela arrive !
Stress, burn-out, bore-out, on s'épuise ou on s'ennuie au travail. Le comble quand on y passe une bonne partie de sa vie non ?
Perte de sens, perte de temps. Les salariés sont perdus. On fait un baby foot, de la méditation ou un peu de gymnastique, pour faire passer la pilule, on crée des "Chief Happiness Officers" et on oublie au passage, qu'au fond le plaisir vient surtout du "bien faire les choses". Et pour bien faire les choses, il faut rester concentré et mener sa pensée en pilotant ses propres aptitudes... Injonctions contradictoires, on oublie de faire confiance aux gens.
Savez-vous que des sondages ont révélé qu'un salarié est plus productif lorsqu'il télétravaille ? La raison ? Plus de possibilités d'organiser son travail, de mobiliser ses neurones sans le poids de tout ce qui est empêche de tourner en rond : temps perdu dans les transports, réunions, présence des collègues...
Pensons-y, pensons-y ! Et tentons de jouer sur les boulons différemment...
Peut-être finirons-nous par être plus heureux au travail, mais pas que...

Lecture, Écriture mêmes effets bénéfiques ou presque

J'ai bien aimé découvrir cet été deux articles sur les effets bénéfiques de la lecture mais aussi sur les raisons pour lesquelles nous devons continuer d'écrire à la main... Comme on dit à la télé : c'est scientifiquement prouvé !
Pourquoi la lecture nous fait-elle du bien ? Un chercheur de l'Institut du Cerveau et de la Moelle Epinière nous révèle pourquoi la lecture nous maintient en bonne santé. Elle diminue notre niveau de stress en nous concentrant sur ce qu'on lit (en oubliant au passage les mauvaises pensées...), nous permet de porter un regard neuf sur le monde et maintient notre cerveau en bonne santé.
Lecture et écriture permettraient aussi la transmission intergénérationnelle des connaissance et donc de conserver le socle de l'humanité.
L'écriture parlons-en ! Un second article révèle l'importance de continuer à écrire à la main. La nouvelle habitude d'écrire via le clavier d'ordinateur nous ferait perdre 7 aptitudes importantes et non négligeables quand on y pense :
1 - La motricité et la coordination se détériorent et on lit moins bien
2 - On mesure moins bien à l'oeil nu
3 - On est moins apte à comprendre un texte manuscrit
4 - On fait moins attention à la grammaire et l'orthographe
5 - On est moins capable d'exprimer ses pensées avec des mots
6 - L'imagination est plus limitée
7 - L'apprentissage et la mémoire se détériorent
Je vous invite à lire d'urgence cet article très intéressant.

Nos données ADN nous appartiennent-elles encore ? 23andMe a vendu l'intégralité des données génétiques de ses clients à GSK

Vous l'avez peut-être déjà fait ? Envoyer un échantillon de votre salive et payer pour en savoir davantage sur votre ADN.
23andMe, la firme de l'ex-épouse du cofondateur de Google vient de vendre pour 300 Millions de dollars les données de ses plus de 5 millions de clients à GSK afin de les utiliser dans le cadre de la recherche pharmaceutique.
D'un côté, levée de boucliers : c'est inadmissible, les clients devraient aussi en tirer les bénéfices, on ne vend pas des données personnelles même si elles sont parait-il anonymisées et que le client a donné son accord etc etc...
D'un autre, cela offre un outil super puissant pour faire avancer la recherche et permettre la mise au point de nouveaux traitements. Développer à partir des données génétiques et phénotypiques la médecine de précision en mettant au point des sous-groupes de patients et constituer plus facilement des cohortes de patients pour les études cliniques.
Choix cornélien : que privilégier ? Des données personnelles ou des avancées phénoménales en médecine ? A chacun sa réponse...

Nous en parlerons très probablement à notre OMIC's B4B-Connection des 15 et 16 octobre prochain, ce d'autant plus que la société de biotech globale Wuxi NextCODE (Cambridge et des bureaux a Reykjavik et Shanghai), Sophia Genetics (Suisse) ainsi que les responsables OMIC's de 3 Pharmas seront présentes à l'événement !
Vous opérez dans les champ des OMIC's (Génomique, Transcriptomique, Lipidomique, Protéomique, Métabolomique, Fluxomique...), que vous soyez un académique, une pharma, une biotech, une CRO...il faut vraiment venir partager vos pratiques, produits, services lors de cet événement incontournable !
Ce n'est pas tous les jours que l'on réunit académiques, pharmas et biotechs pour échanger autour de leurs pratiques dans des conditions exceptionnelles de dialogue !
La Plate-Forme de RV d'Affaires ouvre dans quelques jours. Ce serait dommage de ne pas y être dès son ouverture ! 
Eh hop je m'inscris !

Nous éviterons de trop parler de Bioproduction Vol8 Proteins & Antibodies B4B-Connection cette fois-ci : le succès est tel, que nous allons probablement manquer de places... Déjà 6 sponsors Platine, 11 stands...près de 50% des places vendues...

Bonne rentrée et bonnes résolutions !

Frédérique Lentiez 06 22 65 60 01

B4B-Connection slooooooow business dating : Il n'aura jamais été aussi judicieux de se connecter ;-)

e-Zyvec le sur-mesure de l'ADN

Ce qui permet à l’équipe d’e-Zyvec de proposer ce service hors norme est l’utilisation d’une technologie d’assemblage de molécules d’ADN exclusive. Cette technologie, inventée par Geoffroy de Bettignies, MCF de l’université de Lille, permet d’assembler, en une seule réaction, jusque 13 fragments d’ADN (de 80 à 8000 paires de bases).

Genopole fête ses 20 ans : quel futur pour l'innovation dans les sciences du vivant ?

genopole-logo-nouveau90-gif
Que de questions et de projections concernant demain ! Comment les sciences du vivant sauront-elles être cet acteur majeur de notre développement économique ?
Comment la médecine de précision, l’ingénierie des génomes, l’intelligence artificielle réussiront-elles à s’adapter au chevet de notre médecine ?
Comment et quand cette bioéconomie va-t-elle s’imposer à l’heure des choix énergétiques urgents pour notre planète ?
Comment « la start-up nation » voulue par le président Macron va-t-elle s’inscrire en France et plus particulièrement à Genopole ?
Après 20 ans passés à développer le secteur des biotechnologies françaises à Evry, Genopole organise pour cet anniversaire une journée pour faire connaître les grands axes stratégiques de l’innovation dans les sciences du vivant qui s’opèrent dès 2018 et évoquer ensemble le futur.

Un capteur infrarouge utilisé dans la découverte de médicaments

haut de page

Labtoo, la place de marché européenne pour la R&D

labtoo logo 230

Les grands défis de notre société seront résolus par des technologies de rupture, issues de la Recherche.
Il faut donner aux chercheurs tous les moyens pour que la Recherche avance au mieux, au plus vite pour trouver des solutions pour nous, nos enfants, notre planète.
C’est pour faciliter les échanges entre les acteurs de la Recherche que les fondateurs de Labtoo ont créé la place de marché européenne pour la R&D, pour matcher l’offre et la demande d’expertise scientifique de façon intelligente et automatisée.

Le code génétique est plus ancien que l’ADN

HeBOOC, une formation en ligne à la prise en charge de l’hépatite B

Antibiotiques, oui ou non? L’amélioration d’une méthode pour diagnostiquer les infections pourrait bientôt aider les médecins à décider

haut de page

Japon : l’IA pour détecter les cancers de l’estomac à temps

Car-T : un traitement qui rend la thérapie génique plus sûre

Un google de l’ARN d’origine polonaise

Quelles molécules interviennent dans le silencing des rétro-éléments viraux ?

Glycanostics, la startup slovaque qui aide au diagnostic du cancer

haut de page

La durée d’ensoleillement pourrait influencer la chronobiologie des attaques cardiaques

Le processus de transmission de la rougeole mieux compris grâce à des chercheurs de l’Institut Paul Ehrlich

Des protéines navettes pour administrer les médicaments de façon ciblée dans le corps

Identification d’un canal ionique utilisé par les virus pour infecter les cellules

Des chercheurs bavarois et berlinois coopèrent pour mieux comprendre les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin

haut de page

Une enzyme bactérienne « piégée » pour activer des réactions biochimiques sur mesure

Identification d’un nouveau régulateur de la formation des neurones

Découverte d’une molécule clef pour l’infection par le virus de la grippe de type A

Un robot diagnostique les maladies neurodégénératives grâce à l’analyse du mouvement oculaire

Lutte contre le cancer : deux projets prometteurs à l’Université de Varsovie

haut de page

De nouveaux détecteurs pour un diagnostic médical portatif

De nouveaux éléments essentiels pour comprendre la variabilité des rétrovirus

Recourir à l’exploitation des données pour faciliter l’identification des clusters de gènes

Eclairage sur la médecine régénérative en Chine

Le génome de la leucémie déchiffré

haut de page

Découverte d’un nouveau messager d’un gène qui régule la fertilité masculine des plantes

Les lipides, des molécules importantes dans la prolifération des cancers

Une simulation révèle l’origine des premières molécules biologiques

Des recherches précliniques sur un nouveau médicament laissent espérer la mise en place d’un traitement du syndrome de Rett

Réalité virtuelle : les scientifiques peuvent observer les cellules cancéreuses en trois dimensions

haut de page

Une goutte pour le diagnostic précoce de nombreuses maladies

L’hôpital Siriraj de Bangkok réalise la première triple greffe d’organes

Besoin d’un traitement anticancéreux ? Appelez une nanoparticule « taxi » !

Des études génétiques et des IRM apportent un éclairage sur la lombalgie

Un médicament capable de guérir la paralysie testé dans des hôpitaux brésiliens

haut de page

Comprendre comment notre cerveau perçoit les visages

La lettre Buzz4bio est produite par Buzz4bio
Cette édition spéciale est une prestation de communication Buzz4bio.
Commandez la vôtre !
Pour toute info rendez-vous sur notre site buzz4bio.com
Frédérique Lentiez : 06 22 65 60 01
Murielle Rata : 06 62 45 95 32
contact@buzz4bio.com
Buzz4bio © 2018