Lettre Buzz4bio n°169 novembre 2012

B4B-Connections

Bioproduction-2-B4B-Connection-220

Bioproduction #2 B4B-Connection
13 et 14 février 2013, Evry Genopole
INSCRIPTION

 

Suivez Buzz4bio sur Twitter

Derniers Twitts :

- B4B-Connection BioPharma Outsourcing : game over... Merci aux participants pour ces journées riches en échanges !

- Refdoc : l'Inist et le CNRS défendent une alternative aux éditeurs

- Le douloureux calcul de la valeur de la vie via @Genopole Difficile dilemme... +++

- Etude sur les OGM : attaques et contrefeux au nom de la santé publique

- "(Hasard + nécessité) x (passion + plaisir) = Sens", un édito d'Emmanuel Delannoy qui m'inspire... Bon pour le we !

- Mediator : la Direction générale de la santé perquisitionnée. ça chauffe !

- Avec le Codeem, l'industrie pharmaceutique s'essaye à la déontologie

- Le CNRS, « pignouf » qui pille les chercheurs ? La polémique enfle

- OGM : comment mettre fin à l'irresponsabilité organisée ?

- Et pendant ce temps là la BPI ne financera pas les canards boiteux ! Et on va tous finir par faire cocorico...;-) piou

- Avec tous ces pigeons qui se transforment en moineaux, va falloir abandonner les pépinières et créer des volières ;-)

- OGM : l'étude Séralini ne permet "aucune conclusion fiable" selon six Académies

- La réforme du crédit impôt recherche est inquiétante pour les PME et start-up

- Sanofi offrira-t-il ses boissons "bien-être" made in Coca Cola à ses chercheurs qu'il licenciera pour faire passer la "pilule" ? ;-)

- Prestigieux Trophée "Cartier Women's Initiative Awards 2012" décerné à Cécile Real, PDG d'Endodiag

- Le temps d'un cancer, chronique d'une médecin malade et octobre rose. Touchant article

- J. Craig Venter explores printable vaccines

- C'est officiel ! Coca fera grossir et Sanofi offrira de quoi maigrir... l'alliance idéale mais tellement cynique non ?

- Ce soir biotechnologies appliquées : fabrication de yaourts et caillés au lait de brebis... On oublie souvent les 1er usages de la biotech !

- Autrefois, les battants se voyaient en Lion, maintenant ils se prennent pour des pigeons et des moutons... bizarre ;-)

- Face à des coûts croissants, l'industrie pharmaceutique révise son modèle de recherche

- "Le plus gros mensonge proféré par l'industrie chimique", un article à charge et argumenté de Marie Monique Robin

- Valorisation de la recherche en France : nouvelle usine à gaz ? ;-) Et un maillon de plus !

- GVK Bio, CRO indienne d'Hyderabad inscrite à BioPharma Outourcing ! Wahou !

- To "Pharma app" or not to "Pharma app", then there's the "IT" question!

- Avez-vous noté que la BCE et la liste des Nobels 2012 sont 100% Hommes ? Peut-être pour ça que le monde ne va pas si bien ? Comme d'hab !

- Les mauvais médicaments: les gouvernements n'ont pas assez réglementés

 

Buzz4bio c'est :
- votre partenaire Communication pour diffuser vos infos
- votre partenaire Evénementiel pour valoriser votre territoire via ses B4B-Connections thématiques

>>> Signe particulier : convivialité
>>> Spécificité : créer du lien
>>> Spécialité : pharma biotech

 

Contact

Frédérique lentiez, Rédactrice en chef Buzz4io
Frédérique Lentiez

Murielle Rata, Direction commerciale Buzz4io
Murielle Rata

 

Un hasard, un bidule qui entraine le machin...

4 octobre 2012, 35ème anniversaire de Cayla-Invivogen. Que du bonheur ! J'en suis repartie pleine d'énergie avec les prémisses de ce nouvel édito qui vrillaient mes neurones pétillants de l'effet produit. Comme la bouteille d'Orangina, il n'y avait plus qu'à secouer !

J'aurais dû tout écrire sur le moment c'est certain. Seulement voilà, la vie, le travail ont repris le dessus comme d'habitude. Je me disais aussi que cela me laisserait le temps de faire décanter tout cela et d'enrichir des nouvelles infos, rencontres, lectures... et évidemment l'actualité n'a pas manqué de me relancer !

Alors voilà, je ne vais pas vous raconter cette petite fête entre amis chez Cayla-Invivogen, même si la fête fut belle, conviviale.
En revanche, le discours de Gérard Tiraby a eu sur moi un effet détonnant. Vous le savez pour avoir lu dans le passé quelques propos louangeurs à son égard, sur la manière dont il gérait sa société en bon père de famille, dans le respect de ses salariés, toujours en quête d'innovation, j'adore cette entreprise pour toutes les valeurs qu'elle porte.
Mais le discours de Gérard m'a fait toucher du doigt les raisons pour lesquelles cette société-là était toujours debout et plus que florissante 35 ans après sa création, les raisons pour lesquelles tous ses salariés rayonnaient ce soir-là, au point que Murielle et moi les trouvions tous beaux. Eh oui, on est beau quand on se sent épanoui... ;-)
Le discours a démarré sur un lapsus bien amusant : "depuis les 35 heures de C...euh 35 ans de Cayla..."
Je ne vais pas vous le ressortir, je serais bien en peine de m'en souvenir. En revanche, le lendemain j'ai pris quelques notes de ce dont je me souvenais et qui me semblait très important de transmettre.

"Cayla-Invivogen c'est 20 000 clients dans le monde dont + 70% se trouvent à l'étranger de manière directe et bien plus encore de manière indirecte"
off Buzz4bio : tiens, tiens, vendre ses produits à l'international serait-il une clef du succès ?
"Tous les bénéfices de l'entreprise ont été réinvestis chaque année pendant 35 ans"
off Buzz4bio : tiens, tiens, le poste R&D serait-il une clef du succès ?
"Cayla c'est 100 nouveaux produits par an issus de notre R&D"
off Buzz4bio : tiens, tiens, innover serait-il une clef du succès ?
"Chez Cayla, la parité est respectée, il y a exactement 50% de femmes et 50% d'hommes"
off Buzz4bio : tiens, tiens...je vous laisse finir la phrase...;-)
"Le CA a progressé chaque année pendant 35 ans sauf une seule année"
off Buzz4bio : tiens, tiens, tous les points évoqués précédemment en seraient-ils la résultante ?
Et dans tout cela il y a tout le liant pour le succès, les excellentes relations humaines entretenues par tous les membres du personnel de Cayla-Invivogen... Bien sûr, je ne suis pas allée faire un reportage sur le terrain et il m'a été inutile d'aller interviewer ce soir-là les salariés présents à la fête. Il m'a suffit de voir leur mine réjouie, la manière dont ils dansaient tous ensemble, leur fierté d'en être pour en tirer ces conclusions. Tous portaient ce hasard qui a fait que Cayla a été crée, puis ce bidule pour que la mayonnaise de l'entreprise prenne et en faire ce machin là, encore en cours de transformation.
Eh oui, l'aventure ne fait que commencer puisque Invivogen Therapeutics va désormais porter cet élan vers la création d'un centre de R&D entièrement dédié à la fabrication de médicaments. Le pari est audacieux, risqué, coûteux. Mais Gérard Tiraby (et son équipe ne l'oublions pas) va prendre ce risque-là, parce qu'il a sans doute ce petit grain de folie généreux spécifiquement humain qui conduit au formidable, ce dont on manque terriblement dans le paysage de l'entreprise en France actuellement. Une sorte de petit trésor national vivant qu'on ne pense pas à bichonner...

Bien évidement, dans cette histoire, toute ressemblance avec une autre petite entreprise qui talonne Total au CAC 40, qui ne veut surtout pas finir comme PSA (dixit son président), contrainte de se défaire de son centre de R&D trop performant et pas assez lucratif pour ses actionnaires (Centre de R&D à quelques centaines de mètres à vol d'oiseau de chez Cayla, quelle ironie du sort ! ;-), qui sera bientôt sauvée par Coca Cola...serait, mais vraiment serait tout à fait fortuite...
Bon de là à dire que Cayla va sauver l'emploi et l'oncopole toulousains, il ne faut pas trop exagérer n'est-ce pas ?
Ceci-dit, si les pouvoirs publics n'avaient pas autant donné aux grosses entreprise et multinationales (cf via le Crédit Impôt Recherche entre autres) et plutôt favorisé les PME, peut-être aurions-nous une économie un peu plus florissante et un peu plus de petites Cayla ?...

Ne dites pas à ma mère que je m'occupe d'un club de rencontres, elle me croit dans la pharma-biotech !

Petit retour sur Biopharma Outsourcing B4B-Connection...
Une participante me disait (à juste titre d'ailleurs) : "Fred, je crois que vous avez atteint là ce pour quoi vous avez crée Buzz4bio ! ça y est, vous y êtes !"
Ce qui est amusant dans tout cela, c'est qu'une autre participante nous a demandé dans ses commentaires de retour, si nous n'avions pas songé à créer un club de rencontres !
Voilà, la boucle est bouclée en effet ! Nos événements sont devenus tellement intimistes et confidentiels qu'ils prennent le tour d'un club de rencontres ;-)
C'est peut-être pour cela que nous affichons "complet" ces derniers temps ! Non, non, rassurez-moi ! Pas que, quand même ?!

Je n'en suis pourtant pas totalement satisfaite. Et je considère qu'il faut encore améliorer le processus de co-production avec les participants et notre réseau. Nous pouvons toujours faire davantage si chacun apporte sa pierre à l'édifice. Les participants trouvent le niveau et l'intérêt de nos conférences remarquable. Soit.
Il me semble que c'est précisément en raison de cette co-production que l'on atteint ce niveau-là, par l'interaction entre les uns et les autres également.
Maintenant que nous avons des habitués et que le bouche à oreille fonctionne de manière subtile, nous approchons de l'effet bluffant du club de rencontres. Nous avons poussé à l'extrême l'ordinaire (engagement et bienveillance) pour en faire des événements extraordinaires... Nous avons su pousser à l'extrême la notion de gemütlichkeit allemand ("confort" se rapprocherait en Français mais ne serait pas suffisant). What else ?
Oooola, il me devient soudain doux de travailler... ;-) et je crois bien que certains participants doivent ressentir quelque chose dans ce goût-là lors de nos B4B-Connections. (que ceux qui sont d'accord se lèvent et nous le disent !).
Et dans mes cauchemars, on m'appelle "madame Fred...";-)

D'ailleurs la Bioproduction B4B-Connection a tellement de succès qu'il ne reste qu'une petite 20taine de places ! Et on ne va pas s'en plaindre ;-)
Qu'on se le dise, le temps est maintenant compté ! 20, 19, 18....3, 2, 1, ZERO...

Le mois prochain, nous parlerons du père Noêl ! Mazette, ce que le temps passe vite !!!

Frédérique, 06 22 65 60 01

Apparté d'après café pris en terrasse et lecture d'un ouvrage découvert lundi par hasard (ah encore le hasard !)

Le livre de Jean Claude Ellena, parfumeur exclusif de la maison Hermès s'intitule "journal d'un parfumeur". Il vient de sortir en poche. Un véritable joyau que j'ai dégusté par petites touches comme les fragrances d'un parfum...
Ainsi donc, après avoir rédigé le premier jet de mon édito, je suis partie en ville prendre un café en terrasse (à Toulouse on peut encore se permettre ce luxe et j'en abuse allégrement ;-)). Un passage m'a semblé particulièrement en résonnance avec ce que je tente de développer dans le cadre de mon travail et il pointe du doigt la différence entre "fonction" et "métier". Je crois bien que l'entreprise, en développant trop les "fonctions", en a peut-être un peu oublié ses métiers. Je me dis aussi que Gérard Tiraby permet peut-être encore à ses salariés de développer leur métier, même s'ils doivent avoir une fonction dans l'entreprise cela va sans dire. A méditer...

Voici le passage p.78 :
"en tant que parfumeur, je n'occupe pas une fonction, mais j'exerce un métier, fait de connaissances et de savoir-faire, d'habileté, de maîtrise. Cela n'est pas suffisant pour autant : pour continuer à exister, à exercer, je dois inventer en permanence ce métier et non pas répéter de quelconques recettes.
A la différence d'une fonction quantifiable, le métier invente en permanence son champ d'action, repousse toujours plus loin les limites de ses compétences. Inventer, c'est renouveler, c'est grandir."

Je dédie cet édito à Gérard Tiraby et à tous les entrepreneurs de sa trempe, à ceux qui ont su inventé leur vie en associant à leurs efforts d'autres talents et en faire profiter les autres...

Et je lui adresse aussi toutes mes excuses, lui qui brille plutôt par sa discrétion...

Et parce qu'un hasard, un bidule, un machin n'arrive jamais seul et en entraine un autre...

Décidément, cet édito ne finira jamais ! Je m'apprêtais à envoyer la lettre et voici que me parvient une demande de diffusion de la part d'une entreprise que j'affectionne particulièrement aussi.
iDD biotech cherche activement à lever des fonds privés ou des fonds pharmaceutiques, à licencier ses produits et/ou programmes, à "s'adosser" à des sociétés pharmaceutiques pour poursuivre son activité.
Ne perdons pas ces trésors de recherche, l'énergie de plusieurs années de travail de la part de ses salariés !

N'y a t'il pas un paradoxe : d'un côté une mobilisation pour renforcer la filière nationale dans le domaine des Anticorps thérapeutiques et de l'autre la disparition potentielle d'une équipe expérimentée et innovante dans ce domaine ?

Agissons afin que les questionnements sur la compétitivité, le futur de la recherche pharmaceutique en France conduisent à des actions concrètes, nous en avons les moyens (Hommes et Finances).

Regardez-y de plus près, faites passer l'info à qui de droit, mobilisez-vous pour une juste cause !
Grand merci à tous ceux qui feront cet effort !
J'espère pouvoir annoncer en janvier que tout va bien pour iDD biotech !
En savoir plus sur les propositions d'iDD biotech

Eppendorf et les bioprocédés avec l’intégration de NEW BRUNSWICK et DASGIP

eppendorf-logo-40

Eppendorf, leader mondial dans le domaine des sciences de la vie, est spécialisée dans le développement et la commercialisation d'instruments, de consommables et de services, pour la manipulation de liquides, d'échantillons et de cellules.

Forte présence des Industriels du Médicament au 5ème Forum National de Santé du GIPSO

LogoGIPSO_140

La première partie du Colloque sera consacrée au sujet : « Innovation : quelles rencontres entre Public et Privé ? ». Elle abordera les partenariats Public/Privé en développant trois axes : Partenariat, Service et Formation.
Les croisements des compétences publiques et privées sont présentés comme étant une solution à l'innovation industrielle et un moyen de valoriser la recherche publique.

Biocitech, avec Bond’Innov, soutient trois start-up de biotechnologies

biocitech__logo_250

L'inauguration de l'incubateur Bond'Innov permet au parc technologique Biocitech de souligner le dynamisme de la filière des biotechnologies et de la création d'entreprises en Seine-Saint-Denis.

haut de page

Ipsen signe un contrat de prestation de recherche avec genosplice

genopole_logo_96

GenoSplice technology, société de biotechnologie spécialisée dans l'analyse de données biologiques et notamment de l'épissage alternatif, a été choisi par IPSEN Innovation pour l'assister dans l'analyse bioinformatique de l'épissage de gènes d'intérêt.

Pharma Biot’Expert, the synapse oy your Biotech Requirements

PBE-logo-90
Les avancées des sciences biotechnologiques transforment le paysage des produits de Santé. C'est assez logiquement et de façon irréversible que l'industrie pharmaceutique procède à sa propre mutation. La médecine translationnelle et la médecine personnalisée sont devenues des notions qui commencent à être à notre portée. Il est aujourd'hui raisonnablement envisageable de maitriser et d'adapter l'outil thérapeutique afin d'être au plus proche des préoccupations du patient, de chaque patient.

Concours de jeunes entreprises innovantes de biotechnologie : Genopole® annonce le palmarès

genopole_logo_96
Genopole®, premier cluster français, a procédé jeudi 25 octobre avec ses partenaires, à la remise des prix de la deuxième édition de son concours pour les porteurs de projet ou créateurs d'entreprise développant une innovation en biotechnologie dans les secteurs de l'environnement, l'agriculture et l'industrie.
Prestodiag (application agro-alimentaire) est lauréat du Grand prix d'une valeur de 85 000 euros.
Amoéba remporte le prix spécial du jury d'une valeur de 40 000 euros.

haut de page

Merck Millipore, des solutions en Bioscience, Lab Solutions et Process Solutions

MerckMillipore_logo-95
Merck Millipore est la division Sciences de la vie de Merck KGaA (Allemagne). Elle propose à ses clients une large gamme de produits et de services performants et innovants, et établit avec eux des relations commerciales propres à favoriser leur succès en recherche, développement et production de produits thérapeutiques issus de l'industrie pharmaceutique classique ou des biotechnologies. Étant un des trois principaux investisseurs en R&D dans le domaine des sciences de la vie, Merck Millipore est un partenaire stratégique pour ses clients et aide la science du vivant à tenir ses promesses, par une collaboration engagée sur de nouveaux projets scientifiques et d'ingénierie.

Collaborative development effort between ATMI Lifesciences and Pierre Guerin

ATMI-logo
ATMI LifeSciences is a leader in single-use mixing, storage, and bioreactor technology, fluoropolymer-based products, and custom-engineered, flexible packaging solutions. The business's fundamental knowledge of polymers, specially selected resins, and its clean room manufacturing experience combine to help drive optimum performance in critical disposable process operations.

La Fondation suédoise du cerveau mobilise 21 millions de SEK pour la recherche

haut de page

Des «autoroutes fongiques»? Des alliés pour lutter contre les toxines

Un nouveau projet de l'UE cherche un meilleur diagnostic de la pneumonie

L'Institut Gulbenkian de Sciences s'associe à l'entreprise Merck

Un "novemdecillion" de molécules thérapeutiques

Des tests de diagnostic sur support papier

haut de page

Brain waves : un rapport de la Royal Society sur les neurosciences

Cibler les cellules cancéreuses par des peptides

Super anti-inflammatoire naturel

Les compléments alimentaires : états des lieux des recherches

Vaccin thérapeutique contre Parkinson en essai clinique de phase 1

haut de page

Pourquoi manger du poisson augmente-t-il la mémoire ?

Les auto-antigènes lipidiques reconnues par les cellules T Natural Killer du thymus dérivent des peroxysomes

Un chimpanzé qui trompe les humains

L'enzyme qui améliore la mémoire

Une thérapie génique pour prolonger la vie

haut de page

Un pas de plus dans la compréhension des gènes

Un nouveau projet de l'UE cherche un meilleur diagnostic de la pneumonie

Promethera Biosciences traite les premiers patients avec un produit de thérapie cellulaire

Des scientifiques résolvent l'énigme de l'accrochage actine-myosine

Des chercheurs décrivent 9 nouveaux gènes qui conduisent au développement du cancer du sein

haut de page

Un projet européen se penche sur les allégations de santé de différents aliments

Plus de recherche pour lutter contre la tuberculose multirésistante

L'huile de coco pour combattre les caries dentaires

Un test optique pour diagnostiquer la maladie d'Alzheimer

Des chercheurs définissent mieux le mécanisme de la croissance cellulaire de la protéine Ras

haut de page

L'altruisme lié à la taille de la matière grise

De nouvelles informations sur la structure des mitochondries

Mesurer le taux de glycémie sans aiguilles: des chercheurs développent une nouvelle approche innovante

Restauration de cardiomyocytes suite à une nécrose cardiaque

Comment le génome humain fonctionne-t-il? Une importante étude internationale publie ses résultats

haut de page

Des chercheurs lettons ont créé une nouvelle technologie de prothèses vasculaires

Des chercheurs lettons ont créé une nouvelle technologie de prothèses vasculaires

Les «scientifiques citoyens» aident l'Europe à éclairer d'un jour nouveau son patrimoine génétique

Améliorer les taux de survie pour les patients atteints de myélome et de lymphome

Le SIDA aux Etats-Unis

haut de page

Oncologie: une étude se penche sur les tumeurs métastatiques

L'Inde donne le feu vert pour la production de médicaments contre le cancer déjà brevetés

Une seringue à laser développée à l'Université de Coimbra pour un lancement prévu en 2013

Le rôle des mécanismes de détection des acides nucléiques dans la vaccination

Des LED pour aider la médecine chinoise

haut de page

La lettre Buzz4bio est produite par Buzz4bio.
Pour toute info rendez-vous sur notre site buzz4bio.com
Frédérique Lentiez : 06 22 65 60 01
Murielle Rata : 06 62 45 95 32
contact@buzz4bio.com
Buzz4bio © 2012