Informations Pharma Biotech par Buzz4bio

Mercredi, 09 Avril 2008

Les scientifiques européens testent la croissance des plantes dans l'espace

Le laboratoire européen Columbus vient de lancer la première expérience consistant à déterminer si les plantes peuvent se développer dans l'espace. L'expérience, intitulée WAICO («Waving and coiling of Arabidopsis roots at different g-levels»), étudiera notamment l'impact de l'apesanteur sur la croissance des racines végétales.
Une variante sauvage et une génétiquement modifiée de la plante Arabidopsis ont été sélectionnées pour cette expérience. Ces semences seront cultivées dans des conditions contrôlées de température, lumière et humidité à différents niveaux de gravité pendant une période de 10 à 15 jours.
L'effet de la gravité sur la spire et l'enroulement au cours de la croissance de la racine sera particulièrement intéressant; ce phénomène est caractéristique des plantes se développant sur Terre. Les résultats devraient offrir des informations sur la possibilité de développer des cultures dans l'espace; ces dernières pourraient se révéler bénéfiques d'un point de vue nutritionnel pour les astronautes au cours de leurs longs voyages. Par ailleurs, l'expérience nous permettra également de mieux comprendre les processus de la croissance végétale afin d'améliorer l'efficacité des cultures agricoles sur Terre...
La suite sur Cordis

Plus d'info sur le site de l'ESA

 
Mercredi, 09 Avril 2008

Des avancées scientifiques par rapport aux commutateurs génétiques

Des chercheurs européens ont découvert que l'hormone ?strogène pouvait entraîner l'activation et la désactivation des gènes des cellules cancéreuses du sein plus rapidement qu'ils ne le pensaient auparavant. Les scientifiques espèrent que leurs découvertes permettront de mieux comprendre les bases moléculaires du cancer et du développement, qui impliquent tous deux ces commutateurs génétiques.
Les travaux, qui ont été en partie financés par l'UE, ont été publiés dans la dernière édition de la revue Nature.
Seul un petit nombre de nos gènes sont actifs dans un tissu donné. Ainsi, un gène actif dans une cellule nerveuse ne le sera pas forcément dans une cellule du foie. Les mécanismes contrôlant les gènes qui sont activés et le moment où ils le sont font l'objet de nombreuses recherches...
La suite sur Cordis

   
Mercredi, 09 Avril 2008

Chiralité : des chaînes de "tire-bouchons magnétiques" aux molécules ADN

Propre à certains organismes vivants, comme les escargots, et à certains objets, comme les visses ou les tire-bouchons, la chiralité est une propriété fondamentale de la nature et désigne tout ce qui n'est pas superposable à son image. Notre main par exemple, ainsi que de nombreuses molécules organiques et biologiques sont chirales, ainsi que des systèmes magnétiques dont la température est proche du zéro absolu, qui perdent cette propriété lorsque la température augmente.
La recherche est conduite par le centre S3 de l'INFM-CNR en collaboration avec l'INSTM de l'Université de Florence. L'étude apparue sur Physical Review Letters a été réalisée en examinant les propriétés thermodynamiques d'un composé moléculaire, le Gd(hfac)3NITEt. Pour comprendre le comportement magnétique de ce matériau, qui a une structure quasi unidimensionnelle, nous pouvons penser aux tire-bouchons en action. Au zéro absolu les "tire-bouchons magnétiques" tournent tous dans le même sens et pourraient ouvrir simultanément autant de bouteilles étant donné qu'ils sont synchrones. En revanche, quand augmente la température, les tire-bouchons se déplacent de façon autonome et dans des sens opposés les uns par rapport aux autres et l'ordre est irrémédiablement perdu...
La suite sur BE Italie
 

   
Mercredi, 09 Avril 2008

Les nanotechnologies au service du biomédical

"Qu'avons nous inventé ? Eh bien, en quelques mots, nous avons cherché à développer des supports pour améliorer la culture des cellules". Une sorte de "cellulothèque", avec des structures superficielles extrêmement petites pour en faciliter la culture. C'est l'idée gagnante qui a fait faire le grand saut à trois étudiante en chimie et technologies pharmaceutiques de Pise, Beatrice Chelli, Eleonora Da Pozzo e Ilaria Tonazzini.
Ces trois étudiantes toscanes présenteront, début avril, à la communauté d'entreprises de la Silicon Valley, un des piliers de la haute technologie internationale : leur projet sur les applications biomédicales de la nanotechnologie qui leur a permis de gagner la première édition du concours "Mind the Bridge", une importante initiative sans but lucratif qui promeut la recherche italienne aux Etats-Unis. Le projet s'appelle "NanoBio4" et résulte d'un travail d'équipe 100% féminin, auquel participent l'Université de Pise et le CNR (Centre National de la Recherche) de Bologne. C'est un projet innovant pour les entreprises, surtout pour l'industrie pharmaceutique...
La suite sur BE Italie
 

   
Mercredi, 09 Avril 2008

Les graisses pour traiter des maladies

A l'Université Nationale de Singapour (NUS), des scientifiques cherchent à découvrir les secrets que recèle cette graisse dont on voudrait tant se débarrasser !
L'équipe du professeur Markus Wenk s'est vue attribuer une subvention par la Fondation Nationale pour la Recherche (NRF) pour étudier les lipides et leurs fonctions si peu connues. Par exemple, un dysfonctionnement de ces molécules pourrait être à l'origine de la maladie d'Alzheimer. L'étude des graisses pourrait ainsi ouvrir de nouvelles voies au traitement de maladies telles que le cancer, le diabète, et les troubles neuro-dégénératifs. Les lipides pourraient même être utilisés comme marqueurs de maladies...
La suite sur BE Singapour
 

   
Mercredi, 09 Avril 2008

La recherche en immunologie fortement stimulée

L'immunologie, c'est une priorité scientifique pour Singapour qui espère ainsi apporter sa contribution à la compréhension des maladies infectieuses, du cancer, du diabète et des maladies auto-immunes. L'agence A*STAR vient de mettre sur pied le 15 janvier 2008 le Réseau d'Immunologie de Singapour (Singapore Immunology Network, SiGN), à grand renfort de publicité et dans le cadre du cérémonie impliquant le prix Nobel Sydney Brenner. Pourquoi un réseau et non pas un institut ? Il s'agit en fait d'un groupe destiné à faciliter les échanges et la collaboration entre les instituts de recherche, les centres hospitaliers universitaires et autres entités publiques, en matière de recherche fondamentale, translationnelle et clinique. A plus long terme, le réseau aura aussi pour but de former des partenariats avec des entreprises pharmaceutiques et de biotechnologies locales et internationales...
La suite sur BE Singapour
 


   

Page 337 sur 337

Abonnez-vous :

Combien font 5 moins 2 (en chiffre)

Buzz buzzzzz !

25%

C'est la part des partenariats de recherche dans le domaine du cancer
logo_ENSTBB_jpg_140.jpg

ENSTBB : Ecole Nationale Supérieure de Technologies des Biomolécules de Bordeaux
LVMH_logo_230.jpg

Centre de Recherche International commun à l’ensemble des Marques de Parfums & Cosmétiques du groupe LVMH, Moët Hennessy – Louis Vuitton
logo-giboo-183x96.png
Infographie et Webdesign

Giboo a conçu et élaboré notre site internet

Stemcell Technologies et la recherche scientifique

ON998CS 270x350

STEMCELL Technologies communique sur ses produits et services.

En savoir plus...

Culture Cellulaire vol.2

cell culture vol2 270

Pour la seconde édition, nous traiterons encore à la fois de la culture cellulaire pour la R&D mais aussi pour la Bioproduction.
Tous les acteurs y sont attendus qu'ils soient à la R&D de médicaments, producteurs de solutions, fournisseurs de matériels et solutions innovants, industriels, CMO, CDMO, CRO etc...

En savoir plus...

Bioproduction vol.9 Industrialisation et Usine 4.0

IMG 1494
Retour en images des différents tempos de l'événement à l'Ecole Usine EASE de Strasbourg !

En savoir plus...

Contactez-nous

0.561.987.220