Actualité recherche Buzz4bio

Mardi, 01 Février 2022

Des diagnostics plus rapides et plus faciles pour les femmes souffrant d’endométriose

Diagnostiquer l’endométriose requiert actuellement un délai moyen stupéfiant de neuf ans. Une nouvelle solution de diagnostic pourrait changer la donne dans la prise en charge de l’endométriose en permettant une détection précoce au moyen d’une procédure non invasive.L’endométriose est une maladie gynécologique chronique qui touche environ 10 % des femmes en âge de procréer.

Lire la suite Des diagnostics plus rapides et plus faciles pour les femmes souffrant d’endométriose

 
Lundi, 31 Janvier 2022

Améliorer le contrôle des symptômes chez les patients atteints de la maladie de Parkinson

En promouvant l’utilisation de la stimulation cérébrale profonde en boucle fermée, les chercheurs espèrent améliorer la prise en charge de la maladie de Parkinson.La maladie de Parkinson (MP) est une affection neurodégénérative qui touche les cellules nerveuses du cerveau chargées de contrôler les mouvements. Selon l’Association européenne de la maladie de Parkinson (EPDA), environ 10 millions de personnes sont atteintes de cette maladie dans le monde.

Lire la suite Améliorer le contrôle des symptômes chez les patients atteints de la maladie de Parkinson

   
Lundi, 31 Janvier 2022

Thérapie génique pour l’épilepsie : aller au-delà des traitements de pointe actuels

L’épilepsie est un trouble neurologique récurrent, et bon nombre de cas présentent une résistance aux médicaments. Une nouvelle stratégie de traitement basée sur des gènes modulant les crises porte l’espoir d’un résultat clinique positif chez les patients.L’épilepsie est associée à une augmentation de l’excitabilité du cerveau, qui entraîne des crises récurrentes et non provoquées, dont l’étiologie est le plus souvent inconnue. Les manifestations de la maladie sont très variables et le traitement conventionnel implique notamment l’utilisation de médicaments antiépileptiques qui aident à réduire la gravité et la fréquence des crises.

Toutefois, l’efficacité thérapeutique des approches pharmacologiques actuelles n’est pas satisfaisante pour un nombre important d’individus qui peuvent développer une résistance aux médicaments disponibles, ce qui appelle au développement de nouvelles thérapies.

Administration de gènes pour contenir les crises d’épilepsie

Un nombre croissant de données probantes suggère que la thérapie génique pourrait constituer une approche intéressante pour limiter les crises épileptiques. L’hétérogénéité entre les individus et l’incapacité à identifier les mutations responsables de la maladie ont incité les chercheurs à s’intéresser à la régulation des peptides inhibiteurs impliqués dans l’hyperexcitabilité du cerveau.

Le projet CG01, financé par l’UE, a mis au point une stratégie permettant d’administrer le neuropeptide Y (NPY) humain et le récepteur du neuropeptide Y2 comme moyen d’inhiber les crises. «Notre stratégie utilise des vecteurs de virus adéno-associés (AAV), une méthode de transfert de gènes sûre et efficace pour le système nerveux», explique Jan Nilsson, coordinateur du projet et directeur général de CombiGene. Bien que l’AAV ne soit pas réputé pour causer des maladies, il est en substance dépouillé de ses éléments viraux et ne sert que de véhicule pour le transport de gènes dans les cellules...

La suite sur Cordis

   
Lundi, 24 Janvier 2022

Une nouvelle approche pour identifier les produits chimiques nocifs pour nous

Vous vous inquiétez de la manière dont certains produits chimiques peuvent affecter votre santé? Des chercheurs financés par l’UE ont désormais trouvé une solution pour identifier les protéines de notre corps qui sont affectées par les nombreux produits chimiques auxquels nous sommes exposés.Comment les produits chimiques présents dans l’air, l’eau, les aliments et les matières consommables nous affectent-ils? L’exposition aux milliers de produits chimiques – et leurs mélanges – utilisés dans les biens de consommation, l’agriculture, la construction, la fabrication et le secteur des services peut véritablement avoir un impact négatif sur notre santé.

Lire la suite Une nouvelle approche pour identifier les produits chimiques nocifs pour nous

   
Jeudi, 20 Janvier 2022

Analyser la circulation sanguine chez des patients présentant une forme grave de la COVID-19

Selon une nouvelle étude, les patients présentant une forme grave de la COVID-19 voient leur microcirculation tissulaire altérée en fonction de la gravité de la maladie. Les résultats indiquent un type de maladie coronarienne non obstructive.Des chercheurs soutenus par les projets LUCA, VASCOVID et LASERLAB-EUROPE, financés par l’UE, ont étudié la COVID-19 sous un autre angle. Dans ce qui s’apparente certainement à la première étude de ce genre, ils ont examiné comment la maladie affectait la microcirculation – la circulation du sang dans les plus petits vaisseaux sanguins – de patients gravement atteints de la COVID-19. Leurs conclusions ont été publiées dans la revue «Critical Care».

La COVID-19 est essentiellement une maladie respiratoire. Elle survient généralement sous la forme d’une infection des voies respiratoires supérieures qui se répand ensuite au-delà du nez, de la cavité nasale et du pharynx pour évoluer vers une maladie respiratoire grave. Toutefois, le virus SARS-CoV-2 ayant aussi été détecté dans de nombreux autres organes, certains scientifiques pensent que la COVID-19 pourrait être considérée comme une maladie vasculaire systémique affectant en premier lieu l’endothélium vasculaire. L’endothélium vasculaire est une fine couche de cellules qui tapisse la surface intérieure de l’ensemble du système cardiovasculaire – du cœur aux artères, en passant par les veines et les capillaires – et qui forme une frontière essentielle entre les tissus et le sang en circulation.

Des évaluations non invasives

Pour étudier comment la COVID-19 affecte la microcirculation, les chercheurs ont examiné l’endothélium de patients atteints du syndrome de détresse respiratoire aiguë admis dans différents services de soins intensifs au Brésil, au Mexique et en Espagne. Ils ont mené leurs évaluations au chevet des patients en utilisant un appareil de spectroscopie proche infrarouge (SPIR) portable et non invasif. En plaçant simplement la sonde SPIR sur l’avant-bras, l’équipe a pu mesurer de manière non invasive la saturation locale en oxygène dans le sang/tissu (StO2) et la concentration locale en hémoglobine. Ensuite, un test d’occlusion vasculaire a été réalisé pour obtenir les paramètres dynamiques de la StO2. Il consistait à placer un brassard de tensiomètre autour du bras, à le gonfler rapidement, à le maintenir gonflé durant trois minutes, et ensuite à le dégonfler rapidement pour mesurer la saturation en oxygène, le taux métabolique et la réactivité microvasculaire des tissus.

L’étude a révélé que les patients atteints d’une forme grave de COVID-19 présentaient des altérations dans la microcirculation systémique, signe d’un dysfonctionnement endothélial – un état à l’origine d’une douleur thoracique chronique. Ces altérations sont associées au degré de gravité de la maladie et ne peuvent pas être expliquées par l’utilisation d’agents sédatifs ou de médicaments utilisés pour resserrer les vaisseaux sanguins...

La suite sur Cordis

   
Mercredi, 19 Janvier 2022

Une nouvelle méthode permettant de trouver plus facilement des enzymes utiles

Des scientifiques soutenus par l’UE ont mis au point un système permettant de rechercher plus efficacement dans la nature les enzymes utiles aux processus industriels.Les enzymes sont des protéines présentes dans les cellules qui sont utilisées commercialement pour contrôler et accélérer les réactions, dans le but d’obtenir rapidement et précisément les produits finaux souhaités. Qu’il s’agisse de produits pharmaceutiques, de biocarburants, d’aliments et de boissons ou de biens de consommation, elles sont précieuses car elles contribuent à la rentabilité économique, à la réduction de la toxicité et à la durabilité des processus industriels.

Lire la suite Une nouvelle méthode permettant de trouver plus facilement des enzymes utiles

   

Page 6 sur 380

Abonnez-vous :

Combien font 5 moins 2 (en chiffre)

Buzz buzzzzz !

25%

C'est la part des partenariats de recherche dans le domaine du cancer
logo_ENSTBB_jpg_140.jpg

ENSTBB : Ecole Nationale Supérieure de Technologies des Biomolécules de Bordeaux
LVMH_logo_230.jpg

Centre de Recherche International commun à l’ensemble des Marques de Parfums & Cosmétiques du groupe LVMH, Moët Hennessy – Louis Vuitton
logo-giboo-183x96.png
Infographie et Webdesign

Giboo a conçu et élaboré notre site internet

Workshop Rock your Event

affiche rock your event 270

Vous participez à des événements mais le retour sur investissement vous laisse sceptique ? Vous avez le sentiment de perdre votre temps sur les stands ? L’organisation d’un événement est une souffrance pour votre équipe ?

En savoir plus...

Bioproduction vol.10 / Continuum for Biologics

continuum for biologics 220x250

Bioproduction vol10 / Continuum for Biologics
Tous les acteurs de la Bioproduction sont attendus qu'ils soient à la R&D, producteur de solutions, fournisseurs de matériels et solutions innovants, industriels, CMO, CDMO, CRO, investisseurs, qualité/sécurité, réglementaires... etc...
Nous ferons la part belle aux acteurs phares du domaine, opérationnels et innovants.

En savoir plus...

B4B-Connection made in Buzz4bio : le film !

champagne B4B Connection buzz4bio 270
Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur nos B4B-Connections et ce que nous entendons par "slow" business dating made in Buzz4bio.

En savoir plus...

Les B4B-Connections made in Buzz4bio ont 11 ans !

B4B-Connection-logo-270
11 ans de Conventions d'Affaires made in Buzz4bio !

En savoir plus...

Contactez-nous

0.561.987.220