Actualité recherche Buzz4bio

Mercredi, 07 Janvier 2009

Le nouveau projet européen AEROPATH s'attaque aux «superbactéries»

Un nouveau projet à financement européen, intitulé AEROPATH, rassemble des scientifiques d'Allemagne, du Royaume-Uni et de Suède en vue de développer des antibiotiques capables de combattre des bactéries très résistantes aux médicaments, à savoir les superbactéries à l'origine des infections nosocomiales. Le projet a reçu un financement de 4,6 millions d'euros au titre du septième programme-cadre (7e PC) et est coordonné par l'université de Dundee (Royaume-Uni). Les infections bactériennes résistantes aux multi-médicaments posent un risque réel au secteur de la santé publique, et sont particulièrement dangereuses pour les personnes souffrant de brûlures et de fibroses cystiques, ainsi que pour les patients immunodéprimés, c'est-à-dire dont le système immunitaire est affaibli (par exemple, s'ils sont soumis à une chimiothérapie ou s'ils sont atteints du sida). Le projet AEROPATH se concentre sur la bactérie Pseudomonas aeroginosa, un pathogène opportuniste responsable d'un nombre important d'infections nosocomiales, et dont le taux de mortalité atteint les 50% chez ce groupe de patients vulnérables...
Plus d'infos sur Cordis


 
Mercredi, 07 Janvier 2009

De nouvelles cellules tueuses découvrent les mécanismes de camouflage du VIH

Des chercheurs britanniques et américains ont créé des globules blancs capables de reconnaître les souches de VIH-1 qui échappent à la vigilance du système immunitaire. Les nouvelles «cellules tueuses» de l'équipe peuvent inhiber le virus masqué, permettant ainsi de ralentir ou d'éviter le développement du sida chez les individus infectés. Leurs découvertes ont été publiées dans l'édition en ligne de la revue Nature Medicine.
En 2007, près de 33 millions de personnes dans le monde étaient porteurs du VIH. La résistance des médicaments aux traitements antirétroviraux, qui permettaient de retarder la déclaration de la maladie du sida, a pris davantage d'ampleur. Ainsi, la découverte de nouveaux traitements à faible coût contre ce virus destructeur constitue un défi extrêmement important, qui se trouve en tête de liste des priorités politiques...
Plus d'infos sur Cordis



   
Mercredi, 07 Janvier 2009

Pourquoi le virus de l'hépatite C se multiplie dans les cellules du foie ?

L'hépatite C est une affection virale entraînant une inflammation du foie qui peut évoluer vers une cirrhose ou un cancer du foie. Contrairement à l'hépatite A et B, il n'existe actuellement pas de vaccin contre cette infection qui, en outre, est difficilement traitable. Le groupe de chercheurs de l'Université de Giessen, autour du Prof. Niepmann, vient de réaliser une nouvelle avancée dans la recherche sur le virus de l'hépatite C en expliquant pourquoi ce virus se multiplie particulièrement bien dans les cellules du foie. Les résultats de leurs recherches sont publiés dans la revue scientifique "EMBO Journal" ...
La suite sur le BE Allemagne 413 

   
Mercredi, 07 Janvier 2009

Modifier l'ADN de bactéries : la réalité prend forme !

Des chercheurs de Bohême du Sud ont découvert un moyen de modifier l'ADN de certaines bactéries et ont, par là même, élucidé une problématique scientifique majeure.
Des scientifiques tchèques du Centre académique et universitaire "Nové Hrady", en Bohême du Sud, ont déterminé la structure d'une enzyme capable de modifier l'ADN des bactéries. C'est l'équipe dirigée par Rüdiger Ettrich, qui est responsable de cette avancée. Elle a réussi à percer le mécanisme par lequel les bactéries réussissent à modifier leur patrimoine génétique et ainsi à pouvoir lutter contre les influences extérieures les plus diverses, y compris les antibiotiques...
La suite sur le BE République Tchèque 6


   
Mercredi, 07 Janvier 2009

Un projet européen s'attaque aux infections causées par le SARM

La bactérie Staphylococcus aureus (connu également sous l'abréviation de «staph») s'introduit facilement dans les hôpitaux et les centres de santé et est à l'origine des infections à SARM (Staphylococcus aureus résistant à la méticilline). Le SARM pose deux problèmes: il est non seulement résistant aux antibiotiques, mais peut également se révéler fatal. Une équipe de chercheurs européens est prête à s'atteler à ce problème en tentant de réduire les taux d'infections à SARM dans les hôpitaux du monde entier. Le projet est financé par l'UE à hauteur de 5 millions d'euros au titre du septième programme cadre (7e PC).
«La propagation de germes résistant aux traitements, tels que le SARM, est un problème de santé publique majeur», explique le Dr Tofail Syed de l'université de Limerick (Irlande). «Un élément notable du problème que pose le SARM provient de l'utilisation des textiles traditionnels que l'on trouve dans les blouses du personnel, les rideaux, la literie et les housses d'oreiller. La stérilité au sein de l'hôpital représente par conséquent une source d'inquiétudes dans des pays tels que l'Irlande, l'Allemagne ou encore la Belgique...
Plus d'infos sur Cordis


   
Mardi, 06 Janvier 2009

Recherche en France : l'Etat raisonne à courte vue

Illustration à l'Institut de neurobiologie de la Méditerranée

Découvert il y a vingt-cinq ans, le virus du sida pourrait-il encore l’être aujourd’hui? ? On peut se poser la question au moment de la Journée mondiale contre le sida. Le pilotage politique de la recherche conduit en effet à concentrer les moyens, en baisse, sur quelques secteurs « ?porteurs? », au détriment de disciplines jugées mineures et non rentables. Illustration à l’Institut de neurobiologie de la Méditerranée, à Marseille.
La suite sur Viva.Presse

   

Page 371 sur 382

Abonnez-vous :

Combien font 5 moins 2 (en chiffre)

Buzz buzzzzz !

25%

C'est la part des partenariats de recherche dans le domaine du cancer
logo_ENSTBB_jpg_140.jpg

ENSTBB : Ecole Nationale Supérieure de Technologies des Biomolécules de Bordeaux
LVMH_logo_230.jpg

Centre de Recherche International commun à l’ensemble des Marques de Parfums & Cosmétiques du groupe LVMH, Moët Hennessy – Louis Vuitton
logo-giboo-183x96.png
Infographie et Webdesign

Giboo a conçu et élaboré notre site internet

Bioproduction vol.10 / Continuum for Biologics

continuum for biologics 220x250

Bioproduction vol10 / Continuum for Biologics
Tous les acteurs de la Bioproduction sont attendus qu'ils soient à la R&D, producteur de solutions, fournisseurs de matériels et solutions innovants, industriels, CMO, CDMO, CRO, investisseurs, qualité/sécurité, réglementaires... etc...
Nous ferons la part belle aux acteurs phares du domaine, opérationnels et innovants.

En savoir plus...

B4B-Connection made in Buzz4bio : le film !

champagne B4B Connection buzz4bio 270
Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur nos B4B-Connections et ce que nous entendons par "slow" business dating made in Buzz4bio.

En savoir plus...

Les B4B-Connections made in Buzz4bio ont 11 ans !

B4B-Connection-logo-270
11 ans de Conventions d'Affaires made in Buzz4bio !

En savoir plus...

Contactez-nous

0.561.987.220