Actualité recherche Buzz4bio

Mercredi, 05 Novembre 2008

Développement d'une nouvelle méthode de production de peptides bioactifs à partir de biomasses marines

Le Centre de recherche sur les biotechnologies marines (CRBM) et les Biotechnologies Océanova ont mis au point une nouvelle méthode de production de peptides bioactifs. Le procédé novateur repose sur une technique d'hydrolyse enzymatique contrôlée couplée à des étapes de séparation/purification des peptides d'intérêt par filtration tangentielle. Le procédé développé conjointement en laboratoire et à l'échelle pilote par les équipes du CRBM et d'Océanova est déjà utilisé à l'échelle industrielle pour produire des peptides bioactifs actuellement commercialisés comme ingrédients nutraceutiques...
La suite sur le BE Canada 341 

 
Mercredi, 15 Octobre 2008

Le «centre de gestion de crise» d'une cellule bactérienne vu de l'intérieur

Des scientifiques financés par l'UE ont découvert les «centres de gestion de crise» des bactéries, des molécules géantes qui aident les bactéries à réagir rapidement face au stress et à un grand nombre de dangers. Ces découvertes, publiées dans la dernière édition de la revue Science, nous en apprennent davantage sur la manière dont les bactéries survivent au sein d'environnements hostiles et changeants. Au coeur du système de gestion du stress de la bactérie se trouve une molécule appelée «stressosome». Les chercheurs ont découvert que les bactéries analysées lors de cette étude possédaient environ 20 de ces structures dispersées de manière plutôt égale dans la paroi cellulaire. Les stressosomes sont capables de répondre rapidement à toute une série de facteurs environnementaux, notamment les changements de luminosité, de température ou de salinité, et de déclencher une réponse afin d'assurer la survie de la cellule. Or, jusqu'à présent, on ne connaissait pas les mécanismes à la base de ce processus...
Plus d'infos sur Cordis



   
Mercredi, 15 Octobre 2008

Une activité enzymatique incontrôlée à l'origine de l'endométriose

Les scientifiques semblent être sur le point de percer le mystère qui entoure l'endométriose, un problème de santé relativement courant chez les femmes selon la communauté médicale. Dans cette étude, les chercheurs de l'université de Liverpool, au Royaume-Uni, ont découvert le facteur potentiellement à l'origine de la maladie. Leurs résultats ont récemment été publiés dans la revue Human Reproduction. «On qualifie d'endométriose la présence de cellules endométriales en dehors de la cavité utérine», explique le Dr Dharani Hapangama du département de médecine de la reproduction et de la croissance de l'université de Liverpool. «Pendant les menstruations, ces cellules endométriales sont dispersées et peuvent arriver jusque dans la cavité péritonéale», continue-t-il. «Si ces cellules ne meurent pas et s'implantent dans le bassin et l'abdomen, elles peuvent causer des douleurs intenses et mener à la stérilité dans les cas graves...
Plus d'infos sur Cordis



   
Mercredi, 15 Octobre 2008

La découverte de mutations génétiques dans le contexte d'une leucémie associée à la trisomie 21 pourrait aboutir à un nouveau traitement

Dans le cadre d'une étude financée par l'UE, une équipe internationale de chercheurs a découvert des mutations génétiques chez des personnes trisomiques qui souffrent également d'une leucémie lymphoblastique aiguë (LAL, un cancer du sang ou de la moelle osseuse). Leur découverte, publiée en ligne dans la revue Lancet, pourrait mener au développement de nouveaux médicaments pour traiter cette leucémie grave. Les personnes atteintes de trisomie 21 (résultant de la présence d'un chromosome 21 surnuméraire), présentent un risque bien plus important (10 à 30 fois plus) de développer une leucémie, en particulier de type LAL. Cette association est connue depuis près de 70 ans, mais les causes et les mécanismes sous-jacents restent encore relativement obscurs...
Plus d'infos sur Cordis



   
Mercredi, 15 Octobre 2008

De minuscules orifices laissent passer les cellules tumorales tueuses

Une étude publiée dans la revue Proceedings of the National Academy of Sciences (PNAS) a clarifié les mécanismes utilisés par les granzymes pour pénétrer et détruire les cellules infectées. Ces découvertes ouvrent la voie à de nouvelles recherches sur le traitement de cancer et d'infections virales chroniques à l'aide de granzymes. Les lymphocytes T et les cellules tueuses naturelles (NK pour natural killer) sont dotés de la capacité d'identifier les cellules tumorales ou virales. Ces cellules produisent des granzymes, des enzymes spéciales du système immunitaire, capables de pousser les cellules infectées au suicide. Lorsqu'une cellule infectée est détectée, les granzymes sont en quelque sorte transportés à travers la paroi cellulaire. Une fois à l'intérieur, ils provoquent une apoptose, autrement dit, l'autodestruction de la cellule infectée. Les scientifiques ont longtemps cherché à déterminer le mécanisme permettant aux granzymes d'accéder aux cellules infectées, et proposent deux explications possibles...
Plus d'infos sur Cordis



   
Mercredi, 15 Octobre 2008

Nouvelle initiative dans la recherche sur les cellules souches

Le Conseil Norvégien de la Recherche a établi un nouveau programme de recherche sur les cellules souches dans le but de trouver un traitement pour les patients atteints de maladies graves et chroniques. L'objectif de ce nouveau programme est de développer et de renforcer l'expertise dans la recherche fondamentale et clinique sur les cellules souches somatiques et embryonnaires.Les thématiques prioritaires du programme sont les suivantes :
- Processus fondamentaux liés à la croissance et la différenciation des cellules souches,
- Culture de cellules souches ou de lignées de cellules souches pour des applications thérapeutiques,
- Développement de protocoles de cellules souches pour réparer les tissus ou organes endommagés,
- Utilisation de cellules souches dans le développement et l'expérimentation de nouveaux médicaments de prescription et de dépistage pour des essais toxicologiques...
La suite sur le BE Norvège 81
 

   

Page 353 sur 362

Abonnez-vous :

Combien font 5 moins 2 (en chiffre)

Buzz buzzzzz !

25%

C'est la part des partenariats de recherche dans le domaine du cancer
logo_ENSTBB_jpg_140.jpg

ENSTBB : Ecole Nationale Supérieure de Technologies des Biomolécules de Bordeaux
LVMH_logo_230.jpg

Centre de Recherche International commun à l’ensemble des Marques de Parfums & Cosmétiques du groupe LVMH, Moët Hennessy – Louis Vuitton
logo-giboo-183x96.png
Infographie et Webdesign

Giboo a conçu et élaboré notre site internet

Bioproduction vol.9 Industrialization et 4.0 Facilities

2019 07 bioprod v9 250x250

Tous les acteurs de la Bioproduction sont attendus qu'ils soient à la R&D de médicaments, producteur de solutions, fournisseurs de matériels et solutions innovants, industriels, CMO, CDMO, CRO etc...
Pour la 9ème édition de notre événement annuel, nous focaliserons sur "Industrialization & 4.0 Facilities.
Nous ferons la part belle aux acteurs phares du domaine, opérationnels et innovants.

En savoir plus...

B4B-Connection made in Buzz4bio : le film !

champagne B4B Connection buzz4bio 270
Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur nos B4B-Connections et ce que nous entendons par "slow" business dating made in Buzz4bio.

En savoir plus...

Les B4B-Connections made in Buzz4bio ont 11 ans !

B4B-Connection-logo-270
11 ans de Conventions d'Affaires made in Buzz4bio !

En savoir plus...

Contactez-nous

0.561.987.220