Actualité recherche Buzz4bio

Mercredi, 07 Mai 2008

Cellules souches adultes : une coopération de recherche soutenue à Leipzig

Depuis le début de l'année 2008, une coopération entre l'Institut Fraunhofer de thérapie cellulaire et d'immunologie (IZI) de Leipzig et la banque de sang de cordon ombilical VITA 34, fait l'objet d'un financement conjoint du Land de Saxe et du Fond Européen de Développement Régional (FEDER). La clinique universitaire de Leipzig, par la participation de son Institut d'immunologie clinique et de médecine transfusionnelle (IKIT), est également impliquée dans ce projet commun soutenu à hauteur de 2 millions d'euros sur les 3 prochaines années.Cette coopération a pour objectif d'étudier les problématiques inhérentes au développement de thérapies cellulaires dans le cadre du traitement d'une ischémie cérébrale focale ou de pathologies du système hématopoïétique. Pour ce type de thérapies, les cellules souches adultes issues de sang de cordon ombilical et de moelle osseuse d'origine humaine présentent un intérêt potentiel...
La suite sur le BE Allemagne 380



 
Mercredi, 09 Avril 2008

La découverte d'une protéine apporte de nouveaux indices sur les maladies auto-immunes

La découverte d'une protéine apporte de nouveaux indices sur les maladies auto-immunes
Le système immunitaire est constitué d'un ensemble de mécanismes qui protègent notre organisme contre les maladies et les infections. Mais dans le cas d'une maladie auto-immune, le système attaque par erreur l'organisme. De nombreuses parties du corps peuvent être affectées par ces maladies, par exemple les nerfs, les muscles, le système endocrinien et le système digestif. Dans les pays industrialisés, les maladies auto-immunes représentent la troisième cause de morbidité et de mortalité, après le cancer et les maladies cardiaques. Des scientifiques, travaillant sur un projet financé par l'UE, ont identifié une protéine qui pourrait conduire à de nouvelles voies permettant de comprendre et de traiter ces maladies auto-immunes.
D'une durée de trois ans, le projet EurAPS est financé dans le cadre du domaine thématique «Sciences de la vie, génomique et biotechnologie pour la santé» du sixième programme-cadre (6e PC). Le projet regroupe 16 partenaires originaires d'Europe ainsi que d'Australie et de Hong Kong. Il a étudié un trouble génétique rare de la prime enfance, le syndrome auto-immun polyendocrinien de type I (APS-1). Les résultats sont publiés dans la revue New England Journal of Medicine...
La suite sur Cordis
   
Mercredi, 09 Avril 2008

Des scientifiques mettent au point un nouvel outil pour les riziculteurs

Des scientifiques mettent au point un nouvel outil pour les riziculteurs
Une équipe de chercheurs financée par l'UE a mis au point un outil génétique permettant aux riziculteurs de bloquer l'action des gènes conférant des caractéristiques indésirables aux cultures. La découverte promet d'accélérer radicalement le transfert des gènes entre variétés.
Le riz (Oryza sativa) est l'une des cultures mondiales les plus importantes: il constitue la base du régime alimentaire d'environ la moitié de la population mondiale et est cultivé dans 89 pays sur six continents. À l'heure actuelle, lors de l'identification de plantes disposant de caractéristiques attrayantes, il faut de nombreuses années aux cultivateurs pour transférer le gène à d'autres variétés sans affecter les autres gènes dont a besoin la variété-cible pour prospérer dans son environnement local.
Les scientifiques de l'institut Max Planck pour la biologie développementale (Allemagne) et l'institut international de recherche sur le riz (Philippines) ont mis au point un outil qui permettra à l'avenir d'effectuer le processus de transfert des gènes d'une variété à une autre en quelques semaines, et non plus en plusieurs années. Leurs résultats sont publiés dans la revue PLoS ONE...
La suite sur Cordis
   
Mercredi, 09 Avril 2008

Des avancées scientifiques par rapport aux commutateurs génétiques

Des chercheurs européens ont découvert que l'hormone ?strogène pouvait entraîner l'activation et la désactivation des gènes des cellules cancéreuses du sein plus rapidement qu'ils ne le pensaient auparavant. Les scientifiques espèrent que leurs découvertes permettront de mieux comprendre les bases moléculaires du cancer et du développement, qui impliquent tous deux ces commutateurs génétiques.
Les travaux, qui ont été en partie financés par l'UE, ont été publiés dans la dernière édition de la revue Nature.
Seul un petit nombre de nos gènes sont actifs dans un tissu donné. Ainsi, un gène actif dans une cellule nerveuse ne le sera pas forcément dans une cellule du foie. Les mécanismes contrôlant les gènes qui sont activés et le moment où ils le sont font l'objet de nombreuses recherches...
La suite sur Cordis

   
Mercredi, 09 Avril 2008

La recherche en immunologie fortement stimulée

L'immunologie, c'est une priorité scientifique pour Singapour qui espère ainsi apporter sa contribution à la compréhension des maladies infectieuses, du cancer, du diabète et des maladies auto-immunes. L'agence A*STAR vient de mettre sur pied le 15 janvier 2008 le Réseau d'Immunologie de Singapour (Singapore Immunology Network, SiGN), à grand renfort de publicité et dans le cadre du cérémonie impliquant le prix Nobel Sydney Brenner. Pourquoi un réseau et non pas un institut ? Il s'agit en fait d'un groupe destiné à faciliter les échanges et la collaboration entre les instituts de recherche, les centres hospitaliers universitaires et autres entités publiques, en matière de recherche fondamentale, translationnelle et clinique. A plus long terme, le réseau aura aussi pour but de former des partenariats avec des entreprises pharmaceutiques et de biotechnologies locales et internationales...
La suite sur BE Singapour
 


   
Mercredi, 09 Avril 2008

Mise au point de nouveaux tests pour déterminer la provenance des aliments via les oligo-éléments et les gènes

Des tests de laboratoire peuvent évaluer l'origine des aliments en détectant les spécificités régionales, soit par le biais de marqueurs génétiques, soit à partir de la composition du sol sur lequel les plantes sont produites. M. Akemi Yasui et ses collègues du National Food Research Institute ont trouvé un moyen de distinguer les oignons cultivés au Japon de ceux cultivés en Chine ou dans d'autres pays par l'analyse des éléments minéraux prélevés dans le sol par les plantes. L'origine géologique du Japon est différente de celle de la Chine, de même que la géographie, le climat et les engrais. Par conséquent, les proportions des différents éléments minéraux constituent une empreinte de la région de culture. L'équipe de M. Yasui a donc étudié par spectrométrie les concentrations de 14 éléments minéraux (Na, Mg, P, Mn, Co, Ni, Cu, Zn, Rb, Sr, Mo, Cd, Cs et Ba) de 309 plants d'oignons (108 provenant d'Hokkaido, 52 de Saga, 77 de Hyogo et 72 de pays étrangers exportateurs d'oignons vers le Japon) afin de créer leurs "empreintes".
Lire la suite sur BE Japon


   

Page 352 sur 353

Abonnez-vous :

Combien font 5 moins 2 (en chiffre)

Buzz buzzzzz !

25%

C'est la part des partenariats de recherche dans le domaine du cancer
logo_ENSTBB_jpg_140.jpg

ENSTBB : Ecole Nationale Supérieure de Technologies des Biomolécules de Bordeaux
LVMH_logo_230.jpg

Centre de Recherche International commun à l’ensemble des Marques de Parfums & Cosmétiques du groupe LVMH, Moët Hennessy – Louis Vuitton
gernopole-logo-gif.gif

Réussir ensemble en biotechnologie
logo-giboo-183x96.png
Infographie et Webdesign

Giboo a conçu et élaboré notre site internet

Innovation and New Trends in Biopharma Outsourcing vol.4

2018 11 outsourcing4 270

La 4ème édition de Biotech-Pharma Outsourcing qui se tienra à Paris les 18 et 19 juin 2019 est consacrée aux 1001 façons innovantes de Sourcer des services, des compétences, des produits en Pharma-Biotech.
En constante évolution, l'Outsourcing fait sa mue au moins tous les 6 mois. Les acheteurs, donneurs d'ordres, outsourceurs sont contraints constamment de revisiter leur métier et leur manière d'interagir avec leurs fournisseurs, prestataires de services, collaborateurs et co-développeurs.
L'outsourcing se cherche et s'invente chaque jour. Pas une seule façon de faire, mais souvent un mix de plusieurs : Alliance, Coopération, Collaboration, In ou Out Sourcing, Licencing, Open Innovation...
Désormais, le numérique devient incontournabe, revisitant les métiers et les manières d'outsourcer, notamment via les Plate-Formes de mise en relation.

En savoir plus...

B4B-Connection made in Buzz4bio : le film !

champagne B4B Connection buzz4bio 270
Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur nos B4B-Connections et ce que nous entendons par "slow" business dating made in Buzz4bio.

En savoir plus...

Les B4B-Connections made in Buzz4bio ont 11 ans !

B4B-Connection-logo-270
11 ans de Conventions d'Affaires made in Buzz4bio !

En savoir plus...

Contactez-nous

0.561.987.220