01 sep 2022

Comment les maladies se transmettent-elles d’une espèce à l’autre ?

Du COVID à la variole du singe, les virus zoonotiques représentent une menace constante. Mais comment les maladies se transmettent-elles d’un animal à l’autre, pour ensuite contaminer l’homme? Nous avons posé la question à María José Ruiz-López, notre experte en la matière.Certaines des maladies les plus mortelles auxquelles nous sommes confrontés, notamment le VIH, le SRAS, Ebola, Zika et le SRAS-CoV-2, sont toutes causées par des virus connus pour se transmettre d’une espèce à l’autre. Ces maladies, que l’on appelle zoonotiques, semblent apparaître relativement souvent, comme le donne à penser la liste de plus en plus longue des épidémies. Mais comment les maladies arrivent-elles à passer d’une espèce à l’autre? Et pourquoi ce phénomène ne se produit-il pas tout le temps?

«Tout d’abord, il doit y avoir une proximité», explique María José Ruiz-López, écologiste moléculaire à la station biologique de Doñana, en Espagne. «Ensuite, les niveaux du virus doivent être suffisamment élevés pour être transmis à l’autre animal, ou à une personne», ajoute-t-elle.

Si ces étapes sont respectées, le virus a besoin des outils adéquats pour prendre le contrôle des cellules hôtes et se répliquer. Les particules virales doivent pouvoir se lier aux récepteurs du prochain hôte, poursuit María José Ruiz-López, «à l’image d’une clé s’insérant dans une serrure de porte».

Enfin, pour qu’une transmission aboutisse, l’hôte humain doit produire suffisamment de particules virales pour transmettre la maladie à un autre humain. «La maladie doit être efficace et extrêmement transmissible pour pouvoir entraîner une épidémie de très grande ampleur comme celle de COVID», fait remarquer María José Ruiz-López.

Mais la nouvelle maladie ne doit pas être trop létale pour l’homme, au risque de tuer l’hôte avant qu’il ne parvienne à produire suffisamment de virus pour la transmettre. Le fait que tous ces facteurs doivent être réunis est la raison pour laquelle les pandémies ne se déclarent pas plus souvent...
...

La suite sur Cordis

Abonnez-vous :

Combien font 5 moins 2 (en chiffre)

Buzz buzzzzz !

25%

C'est la part des partenariats de recherche dans le domaine du cancer
logo_ENSTBB_jpg_140.jpg

ENSTBB : Ecole Nationale Supérieure de Technologies des Biomolécules de Bordeaux
LVMH_logo_230.jpg

Centre de Recherche International commun à l’ensemble des Marques de Parfums & Cosmétiques du groupe LVMH, Moët Hennessy – Louis Vuitton
logo-giboo-183x96.png
Infographie et Webdesign

Giboo a conçu et élaboré notre site internet

Bioproduction vol.10 / Continuum for Biologics

continuum for biologics 220x250

Bioproduction vol10 / Continuum for Biologics
Tous les acteurs de la Bioproduction sont attendus qu'ils soient à la R&D, producteur de solutions, fournisseurs de matériels et solutions innovants, industriels, CMO, CDMO, CRO, investisseurs, qualité/sécurité, réglementaires... etc...
Nous ferons la part belle aux acteurs phares du domaine, opérationnels et innovants.

En savoir plus...

B4B-Connection made in Buzz4bio : le film !

champagne B4B Connection buzz4bio 270
Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur nos B4B-Connections et ce que nous entendons par "slow" business dating made in Buzz4bio.

En savoir plus...

Les B4B-Connections made in Buzz4bio ont 11 ans !

B4B-Connection-logo-270
11 ans de Conventions d'Affaires made in Buzz4bio !

En savoir plus...

Contactez-nous

0.561.987.220