30 aou 2022

Pouvons-nous construire des cerveaux résilients afin d’atténuer le déclin cognitif ?

Les activités stimulantes modifient-elles la structure du cerveau et, dans l’affirmative, cela contribuerait-il à repousser les symptômes de la démence? Le projet AGEING PLASTICITY a quelques réponses.Plusieurs études ont révélé que la partie droite des réseaux fronto-pariétaux du cerveau pourrait être déterminante pour la résilience au déclin cognitif lors du vieillissement. Les modifications de la structure du cerveau acquises par l’apprentissage et l’expérience sont appelées «processus de plasticité cérébrale». De nouvelles découvertes réalisées par le projet AGEING PLASTICITY suggèrent que la plasticité cérébrale peut être induite par des environnements enrichis qui pourraient améliorer la capacité de concentration et de mémorisation des personnes âgées dans leurs dernières années de vie.

Sachant que l’organisation Alzheimer Europe annonce que le nombre de personnes atteintes de démence en Europe va presque doubler d’ici 2050, passant à 14 298 671 dans l’Union européenne et à 18 846 286 dans la région européenne élargie, la recherche de tout mécanisme susceptible d’atténuer les effets de cette maladie est lancée.

«Durant ma bourse Actions Marie Skłodowska-Curie, j’ai cherché à savoir si les environnements enrichis étaient associés à des propriétés neuroanatomiques, ou structurelles, modifiées des réseaux de l’hémisphère droit», explique Méadhbh Brosnan, chercheuse principale du projet AGEING PLASTICITY.

Méadhbh Brosnan, qui a mené ses recherches au département de psychologie expérimentale de l’université d’Oxford, s’appuyait sur ses études de doctorat qui avaient réuni des experts de Dublin, Copenhague et Berlin.

Leur travail a fourni quelques-unes des premières preuves suggérant que les personnes âgées plus exposées à des environnements enrichis, tels que l’engagement dans des activités de loisirs, sociales, éducatives et professionnelles, présentaient des différences dans la manière dont elles utilisaient leur hémisphère droit.

Le projet AGEING PLASTICITY a entrepris de déterminer si ces changements d’utilisation peuvent être corrélés à des différences structurelles...
...

La suite sur Cordis

Abonnez-vous :

Combien font 5 moins 2 (en chiffre)

Buzz buzzzzz !

25%

C'est la part des partenariats de recherche dans le domaine du cancer
logo_ENSTBB_jpg_140.jpg

ENSTBB : Ecole Nationale Supérieure de Technologies des Biomolécules de Bordeaux
LVMH_logo_230.jpg

Centre de Recherche International commun à l’ensemble des Marques de Parfums & Cosmétiques du groupe LVMH, Moët Hennessy – Louis Vuitton
logo-giboo-183x96.png
Infographie et Webdesign

Giboo a conçu et élaboré notre site internet

Bioproduction vol.10 / Continuum for Biologics

continuum for biologics 220x250

Bioproduction vol10 / Continuum for Biologics
Tous les acteurs de la Bioproduction sont attendus qu'ils soient à la R&D, producteur de solutions, fournisseurs de matériels et solutions innovants, industriels, CMO, CDMO, CRO, investisseurs, qualité/sécurité, réglementaires... etc...
Nous ferons la part belle aux acteurs phares du domaine, opérationnels et innovants.

En savoir plus...

B4B-Connection made in Buzz4bio : le film !

champagne B4B Connection buzz4bio 270
Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur nos B4B-Connections et ce que nous entendons par "slow" business dating made in Buzz4bio.

En savoir plus...

Les B4B-Connections made in Buzz4bio ont 11 ans !

B4B-Connection-logo-270
11 ans de Conventions d'Affaires made in Buzz4bio !

En savoir plus...

Contactez-nous

0.561.987.220