09 mar 2021

Un traitement prometteur pour le syndrome du grêle court

Des intestins spécifiques aux donneurs, issus de l’ingénierie tissulaire, pourraient ouvrir la voie à un traitement efficace pour les patients souffrant d’insuffisance intestinale.
Le syndrome du grêle court, ou SGC, est une affection chronique et mortelle qui empêche l’organisme d’absorber les liquides et les nutriments dont il a besoin pour rester en bonne santé. Le SGC, soit lorsque l’intestin grêle est raccourci d’environ 70 % du fait d’une malformation congénitale ou d’une ablation chirurgicale, entraîne une défaillance intestinale qui s’accompagne de symptômes de malnutrition, de diarrhée et de déshydratation.

Il n’existe toujours aucun traitement efficace contre le SGC. La seule solution actuellement disponible repose sur une greffe de l’intestin grêle et présente deux inconvénients majeurs: les organes de donneurs sont rares et les patients doivent subir une immunosuppression agressive pour le reste de leur vie. Toutefois, les récents progrès scientifiques et technologiques ont ouvert la voie à de nouvelles options thérapeutiques qui pourraient offrir une lueur d’espoir aux jeunes patients atteints du SGC. L’un de ces espoirs se présente sous la forme d’une stratégie pour des intestins spécifiques aux donneurs, développée avec le soutien du projet INTENS, financé par l’UE. «Notre objectif est de fournir un intestin grêle fonctionnel susceptible d’être utilisé pour traiter les patients atteints du SGC», a déclaré le professeur Paolo De Coppi, coordinateur du projet INTENS à l’University College de Londres, dans un article publié sur le site web «News Medical Life Sciences».

La stratégie de reconstruction fonctionnelle de l’intestin grêle implique le génie tissulaire autologue, une approche où sont utilisés des cellules ou des tissus obtenus à partir d’un même individu. «Cette approche nous permettrait de passer outre cette pénurie d’organes et d’éviter de recourir à la pratique risquée qui consiste à supprimer la réponse immunitaire du patient», remarque Paolo De Coppi.

La suite sur Cordis

Abonnez-vous :

Combien font 5 moins 2 (en chiffre)

Buzz buzzzzz !

25%

C'est la part des partenariats de recherche dans le domaine du cancer
logo_ENSTBB_jpg_140.jpg

ENSTBB : Ecole Nationale Supérieure de Technologies des Biomolécules de Bordeaux
LVMH_logo_230.jpg

Centre de Recherche International commun à l’ensemble des Marques de Parfums & Cosmétiques du groupe LVMH, Moët Hennessy – Louis Vuitton
logo-giboo-183x96.png
Infographie et Webdesign

Giboo a conçu et élaboré notre site internet

Culture Cellulaire vol.2

cell culture vol2 270

Pour la seconde édition, nous traiterons encore à la fois de la culture cellulaire pour la R&D mais aussi pour la Bioproduction.
Tous les acteurs y sont attendus qu'ils soient à la R&D de médicaments, producteurs de solutions, fournisseurs de matériels et solutions innovants, industriels, CMO, CDMO, CRO etc...

En savoir plus...

Cell & Gene Therapies vol.4

cell and gene therapy 270

Attention nouvelles dates : 15 et 16 septembre !
Tous les acteurs des Thérapies Cellulaires et Géniques sont attendus qu'ils soient à la R&D, producteur de solutions, fournisseurs de matériels et solutions innovants, industriels, CMO, CDMO, CRO, investisseurs, qualité/sécurité, réglementaires... etc...
Nous ferons la part belle aux acteurs phares du domaine, opérationnels et innovants.

En savoir plus...

Bioproduction vol.9 Industrialisation et Usine 4.0

IMG 1494
Retour en images des différents tempos de l'événement à l'Ecole Usine EASE de Strasbourg !

En savoir plus...

Les B4B-Connections made in Buzz4bio ont 11 ans !

B4B-Connection-logo-270
11 ans de Conventions d'Affaires made in Buzz4bio !

En savoir plus...

Contactez-nous

0.561.987.220