27 jul 2020

Les dommages pulmonaires occasionnés par la COVID-19

Une équipe de chercheurs soutenus par l’UE a comparé les poumons de victimes du coronavirus et ceux des patients décédés des suites d’une insuffisance respiratoire associée à la grippe.
L’infection au coronavirus 2 associé au syndrome respiratoire aigu sévère (SARS-CoV-2), le virus responsable de la COVID-19, peut entraîner de lourds dommages au niveau des voies respiratoires, ainsi qu’une insuffisance pulmonaire fatale. Mais pour quelle raison le coronavirus affecte-t-il si brutalement les poumons ?

Une équipe de chercheurs partiellement soutenue par le projet XHaLe financé par l’UE a souhaité répondre à cette interrogation, et est parvenue à découvrir de nouvelles informations sur les effets de SARS-CoV-2 sur les poumons. Les chercheurs se sont focalisés sur les différences entre les dommages pulmonaires causés par le virus de la grippe, et ceux découlant de l’action de SARS-CoV-2. Leurs résultats ont fait l’objet d’une publication dans «The New England Journal of Medicine». Les chercheurs ont examiné des échantillons de tissus de patients décédés des suites de la COVID-19, et les ont comparé à ceux obtenus «sur des patients décédés à la suite d’un syndrome de détresse respiratoire aiguë (SDRA) découlant d’une infection à la grippe A (H1N1)», comme l’indique l’article du journal.

Le Dr Danny Jonigk, professeur à l’École de Médecine de Hanovre, hôte du projet XHaLe, résume les découvertes de l’étude dans un article publié sur le site Web du Conseil européen de la recherche, et il explique: «Tout d’abord, nous sommes parvenus à confirmer la présence de dommages pulmonaires connus, qui surviennent lors d’une inflammation des parois alvéolaires. Ce phénomène freine la pénétration de l’oxygène dans le sang. Dans un second temps, nous avons identifié un nombre très important de caillots sanguins dans toutes les sections des vaisseaux sanguins, mais particulièrement au sein des vaisseaux pulmonaires les plus fins. Leur présence est responsable du plus grand phénomène d’essoufflement chez les patients atteints de coronavirus, et elle est comparable à ce qui se produit chez les personnes ayant contracté la grippe, bien que moins sévère».

La suite sur Cordis

Abonnez-vous :

Combien font 5 moins 2 (en chiffre)

Buzz buzzzzz !

25%

C'est la part des partenariats de recherche dans le domaine du cancer
logo_ENSTBB_jpg_140.jpg

ENSTBB : Ecole Nationale Supérieure de Technologies des Biomolécules de Bordeaux
LVMH_logo_230.jpg

Centre de Recherche International commun à l’ensemble des Marques de Parfums & Cosmétiques du groupe LVMH, Moët Hennessy – Louis Vuitton
logo-giboo-183x96.png
Infographie et Webdesign

Giboo a conçu et élaboré notre site internet

Cell & Gene Therapies vol.4

cell and gene therapy a4.270 new

Tous les acteurs des Thérapies Cellulaires et Géniques sont attendus qu'ils soient à la R&D, producteur de solutions, fournisseurs de matériels et solutions innovants, industriels, CMO, CDMO, CRO, investisseurs, qualité/sécurité, réglementaires... etc...
Nous ferons la part belle aux acteurs phares du domaine, opérationnels et innovants.

En savoir plus...

Bioproduction vol.9 Industrialisation et Usine 4.0

IMG 1494
Retour en images des différents tempos de l'événement à l'Ecole Usine EASE de Strasbourg !

En savoir plus...

B4B-Connection made in Buzz4bio : le film !

champagne B4B Connection buzz4bio 270
Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur nos B4B-Connections et ce que nous entendons par "slow" business dating made in Buzz4bio.

En savoir plus...

Contactez-nous

0.561.987.220