09 dec 2021

Se servir de l’IA pour traiter le cancer

Des chercheurs soutenus par l’UE ont créé un logiciel de pointe qui exploite l’IA pour concevoir des nanomédicaments destinés à combattre les cellules cancéreuses.
Les nanoparticules (NP) sont de petites particules dont la taille varie entre 1 et 100 nanomètres. À titre de comparaison, il faudrait placer 800 particules de 100 nanomètres côte à côte pour obtenir la largeur d’un cheveu humain. Ces NP polyvalentes ouvrent de nouvelles pistes dans la recherche sur le cancer, car elles peuvent améliorer la précision du diagnostic et fournir un traitement personnalisé directement au niveau des tumeurs.

Les NP peuvent être utilisées pour administrer des médicaments aux cellules cancéreuses. Elles sont conçues pour être attirées par les cellules malades. Cela permet de traiter directement ces cellules.

À l’avant-garde de la nanomédecine contre le cancer

Les chercheurs du projet EVO-NANO, financé par l’UE, ont mis au point un logiciel libre révolutionnaire capable de faire croître et de traiter des tumeurs virtuelles grâce à l’IA. L’IA optimise automatiquement la conception des NP afin de traiter les tumeurs. Les chercheurs ont présenté la plateforme EVONANO et leurs résultats dans la revue «Computational Materials».

La croissance et le traitement de tumeurs virtuelles représentent une avancée majeure dans le développement de nouvelles thérapies contre le cancer. La communauté médicale peut utiliser des tumeurs virtuelles pour affiner la conception de médicaments à base de NP avant qu’ils ne soient testés en laboratoire ou sur des patients.

«Les simulations nous permettent de tester de nombreux traitements, très rapidement, et pour une grande variété de tumeurs», commente la Dre Sabine Hauert, professeure agrégée en ingénierie des essaims à l’université de Bristol, partenaire du projet, dans un communiqué de presse. «Étant donné la nature complexe de la maladie, nous n’en sommes encore qu’aux premiers stades de la fabrication de tumeurs virtuelles, mais nous espérons que même ces tumeurs numériques simples pourront nous aider à concevoir plus efficacement des nanomédicaments contre le cancer.»...

La suite sur Cordis

Abonnez-vous :

Combien font 5 moins 2 (en chiffre)

Buzz buzzzzz !

25%

C'est la part des partenariats de recherche dans le domaine du cancer
logo_ENSTBB_jpg_140.jpg

ENSTBB : Ecole Nationale Supérieure de Technologies des Biomolécules de Bordeaux
LVMH_logo_230.jpg

Centre de Recherche International commun à l’ensemble des Marques de Parfums & Cosmétiques du groupe LVMH, Moët Hennessy – Louis Vuitton
logo-giboo-183x96.png
Infographie et Webdesign

Giboo a conçu et élaboré notre site internet

Stemcell Technologies et la recherche scientifique

ON998CS 270x350

STEMCELL Technologies communique sur ses produits et services.

En savoir plus...

Culture Cellulaire vol.2

cell culture vol2 270

Pour la seconde édition, nous traiterons encore à la fois de la culture cellulaire pour la R&D mais aussi pour la Bioproduction.
Tous les acteurs y sont attendus qu'ils soient à la R&D de médicaments, producteurs de solutions, fournisseurs de matériels et solutions innovants, industriels, CMO, CDMO, CRO etc...

En savoir plus...

Bioproduction vol.9 Industrialisation et Usine 4.0

IMG 1494
Retour en images des différents tempos de l'événement à l'Ecole Usine EASE de Strasbourg !

En savoir plus...

Contactez-nous

0.561.987.220