28 dec 2020

La science qui explique la joie suscitée par les lumières de Noël

Les décorations lumineuses de Noël déclenchent une réaction chimique de bonheur dans notre cerveau.
Quand vous regardez autour de vous, avez-vous l’impression que les couleurs des guirlandes lumineuses sont plus vives qu’avant? Vous n’êtes pas seul(e) dans ce cas. Partout dans le monde, des villages aux métropoles tentaculaires, ces magnifiques illuminations ont été installées plus tôt et en plus grand nombre qu’auparavant. 2020 n’a rien eu d’une année ordinaire, pourquoi donc devrait-il en être autrement de Noël?
Illuminez vos maisons, soyez heureux.

La COVID-19 nous a confinés chez nous durant de longues périodes, il n’est donc pas surprenant que nous aspirions à quelque chose de joyeux au milieu de toute cette douleur et de cette souffrance. Nous voulons que nos maisons aient un air de fête. Après tout, nous y passerons Noël.

En 1882, Edward Johnson, un inventeur américain et associé de Thomas Edison, a été le premier à introduire les guirlandes lumineuses de Noël au monde. La science qui explique le bonheur suscité par ces décorations est fascinante.

«Elles engendrent cette variation neurologique qui peut produire un sentiment de joie», a déclaré Deborah Serani, psychologue et auteur récompensée, professeur principal à l’Université Adelphi de New York, au programme télévisé américain «The Today Show». «Je pense que n’importe quel élément qui nous sort de nos habitudes, de notre quotidien, communique avec nos sens, et nos sens déterminent ensuite si cela est plaisant ou non.» Elle a ajouté: «Les décorations de Noël entrainent un pic de production de dopamine, une hormone du bien‑être.»

Selon Deborah Serani, les lumières et les couleurs vives déclenchent les hormones du bonheur. Une raison à cette production serait la chromothérapie (thérapie par les couleurs), connue pour stimuler les niveaux d’énergie et le bonheur. Ensuite, bien sûr, il y a la nostalgie. «Pour beaucoup, Noël est une période magique; c’est le temps de l’innocence, c’est le temps de la joie.»

La suite sur Cordis

Abonnez-vous :

Combien font 5 moins 2 (en chiffre)

Buzz buzzzzz !

25%

C'est la part des partenariats de recherche dans le domaine du cancer
logo_ENSTBB_jpg_140.jpg

ENSTBB : Ecole Nationale Supérieure de Technologies des Biomolécules de Bordeaux
LVMH_logo_230.jpg

Centre de Recherche International commun à l’ensemble des Marques de Parfums & Cosmétiques du groupe LVMH, Moët Hennessy – Louis Vuitton
logo-giboo-183x96.png
Infographie et Webdesign

Giboo a conçu et élaboré notre site internet

Culture Cellulaire vol.2

cell culture vol2 270

Pour la seconde édition, nous traiterons encore à la fois de la culture cellulaire pour la R&D mais aussi pour la Bioproduction.
Tous les acteurs y sont attendus qu'ils soient à la R&D de médicaments, producteurs de solutions, fournisseurs de matériels et solutions innovants, industriels, CMO, CDMO, CRO etc...

En savoir plus...

Cell & Gene Therapies vol.4

cell and gene therapy a4.270 new

Tous les acteurs des Thérapies Cellulaires et Géniques sont attendus qu'ils soient à la R&D, producteur de solutions, fournisseurs de matériels et solutions innovants, industriels, CMO, CDMO, CRO, investisseurs, qualité/sécurité, réglementaires... etc...
Nous ferons la part belle aux acteurs phares du domaine, opérationnels et innovants.

En savoir plus...

Bioproduction vol.9 Industrialisation et Usine 4.0

IMG 1494
Retour en images des différents tempos de l'événement à l'Ecole Usine EASE de Strasbourg !

En savoir plus...

B4B-Connection made in Buzz4bio : le film !

champagne B4B Connection buzz4bio 270
Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur nos B4B-Connections et ce que nous entendons par "slow" business dating made in Buzz4bio.

En savoir plus...

Contactez-nous

0.561.987.220