12 oct 2017

L'analyse des ondes cérébrales durant le sommeil permet d'établir des parallèles entre les souris prématurément vieillies et les patients atteints de la maladie d'Alzheimer

Les oscillations lentes, associées à la perte de conscience et à la consolidation de la mémoire, forment des ondes d'activité traversant le cortex cérébral pendant le sommeil profond. Une recherche financée par l'UE étudie la transformation du sommeil à ondes lentes due à l'âge et a mis en évidence des anomalies au niveau de cette activité chez la souris présentant un déclin similaire à celui de la maladie d'Alzheimer.

Pendant le sommeil profond, des millions de neurones émettent des impulsions électriques dans le cortex cérébral et les structures sous-corticales du cerveau, entraînant un phénomène appelé «ondes lentes». Ces oscillations lentes traversent le cortex une fois toutes les une à quatre secondes. C'est ce phénomène qu'étudie SLOW DYN, un projet financé par l'UE. L'équipe, emmenée par des scientifiques espagnols, a publié un article dans la revue 'Frontiers in Aging Neuroscience', dans lequel elle explique son intérêt pour les oscillations lentes qui apportent des informations sur le réseau sain ou malade sous-jacent. Elle indique que les oscillations lentes apportent un solide modèle d'unification pour l'étude de la fonction corticale.

Un second article publié dans la même revue explique que le projet a découvert que le processus présentait des différences chez les souris saines par rapport à celles présentant un déclin cognitif associé à un vieillissement prématuré similaire à celui de la maladie d'Alzheimer. L'équipe a détecté une baisse de la fréquence des oscillations qui étaient aussi plus irrégulières et dont les hautes fréquences étaient plus basses, entre 15 et 100 hertz.

Cette variation n'est pas sans rappeler l'une des principales caractéristiques des anomalies révélées par l'électroencéphalographie des patients atteints de la maladie d'Alzheimer et apporte de nouveaux éléments sur le fait que la souris à sénescence accélérée constitue un modèle adapté de cette maladie.

La suite sur Cordis

Abonnez-vous :

Combien font 5 moins 2 (en chiffre)

Buzz buzzzzz !

25%

C'est la part des partenariats de recherche dans le domaine du cancer
helixio-logo-190.jpg

Helixio : Genomic and Bioinformatic Services
LVMH_logo_230.jpg

Centre de Recherche International commun à l’ensemble des Marques de Parfums & Cosmétiques du groupe LVMH, Moët Hennessy – Louis Vuitton
gernopole-logo-gif.gif

Réussir ensemble en biotechnologie
logo-giboo-183x96.png
Infographie et Webdesign

Giboo a conçu et élaboré notre site internet

NO OMIC's, NO Future in Personalized Medicine

2018 10 omics 279

Le futur de la médecine se tient bien dans la conjonction de tous ces OMIQUES : Génomique, Transcriptomique, Lipidomique, Protéomique, Métabolomique puis plus récemment Fluxomique pour ne citer que les principales. Des mondes parallèles jusqu'à présent qui ont désormais bien besoin d'être décloisonnés pour produire la médecine personnalisée dont on rêve tant.
Académiques, Biotechs et Pharmas ont plus que besoin de se rencontrer pour partager tous les bienfaits de leurs promesses.
Recherche Fondamentale, Big Data, Expérimentation telle devient la pierre angulaire de la médecine du futur. On ne vous promet pas l'immortalité mais une médecine qui confinera à la précision c'est certain !

En savoir plus...

B4B-Connection made in Buzz4bio : le film !

champagne B4B Connection buzz4bio 270
Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur nos B4B-Connections et ce que nous entendons par "slow" business dating made in Buzz4bio.

En savoir plus...

Les B4B-Connections made in Buzz4bio ont 11 ans !

B4B-Connection-logo-270
11 ans de Conventions d'Affaires made in Buzz4bio !

En savoir plus...

Contactez-nous

0.561.987.220